La demande du Havre rejetée : la victoire d'Ajaccio confirmée par la LFP

Victor Lekhal à la fin du match contre Ajaccio le dimanche 20 mai 2018 / © Photo : Pascal POCHARD-CASABIANCA / AFP
Victor Lekhal à la fin du match contre Ajaccio le dimanche 20 mai 2018 / © Photo : Pascal POCHARD-CASABIANCA / AFP

La commission des compétitions de la Ligue de Football Professionnel a rejeté la réclamation du HAC

Par Richard Plumet

Ce matin, dès le lendemain de cette demande, la LFP a organisé, en urgence, deux réunions : celle de la Commission des Compétitions à 11h, puis en début d'après-midi, celle de la Commission de Discipline.
Résultat : c'est à 15 h que la Ligue de Football Professionnel a finalement tranché en rejetant la demande du club du Havre.
► Lire le communiqué de la LFP au bas de cette page.

La victoire de ce match (pourtant émaillée de nombreuses violences et anomalies) est donc toujours celle d'Ajaccio.

Comme le pressentaient  hier soir les chroniqueurs de l'émission "L'équipe du soir" sur la chaîne L'Equipe 21; il s'agit "d'un jugement de Salomon".


Première réaction au HAC

VIDEO : le reportage France 3 Le Havre-Baie de Seine de Charles Behr et Véronique Arnould (montage : Cécile Garzéna ) une heure après l''annonce de la LFP avec le témoignage de supporters et les interviews de 
  • Christophe Revault, directeur sportif du HAC
  • Sébastien Deneux, président de la comission de discipline de la Ligue de Football Professionnel

Il y a une très grosse déception. On est là depuis ce matin, on attendait la décision, mais on prend acte…
Nous on fait appel.
On n'est pas d'accord.
On espère que la commission d'appel va pouvoir se réunir dans les plus brefs délais

Décision de la LFP : première réaction au HAC



Le HAC fait appel

Dans un tweet, le club du Havre, annonce cet après-midi prendre acte du rejet, par la LFP, de sa requête et ses arguments et déclare poursuivre son combat en faisant appel  de cette décision.



► Plus d'infos à venir

 

Le communiqué de la LFP

Réunie ce mardi 22 mai, la Commission des Compétitions de la LFP a rejeté la réclamation du Havre posée à la fin de la rencontre AC Ajaccio-HAC visant à donner le match perdu par pénalité à l’AC Ajaccio et à donner le match gagné au HAC sur tapis vert.

Rien ne permet de donner match perdu à l’AC Ajaccio. La réclamation technique du HAC concernant la présence bord terrain avant la séance des tirs au but de l’entraîneur de l’ACA, M. Olivier Pantaloni, alors même qu’il avait été exclu par l’arbitre, ne constitue pas dans les règlements de la Ligue un fait permettant d’invalider le résultat de la rencontre :
- D’un point de vue règlementaire, l’entraîneur était exclu et non suspendu au moment des faits. Or, la présence sur la pelouse d’un entraîneur exclu n’est pas considérée comme un fait de disqualification.

- Les articles 540 à 546 des règlements des compétitions de la LFP précisent seulement les conditions de qualification des joueurs, et stipulent très clairement que la perte du match est effective uniquement lors de la participation d’un joueur suspendu sur la feuille de match.

A la suite de cette réunion, la Commission de Discipline de la LFP a étudié les incidents de la rencontre AC Ajaccio – Le Havre (envahissement de la pelouse, chants racistes, incidents en tribune). Au vu de la gravité des faits, la Commission de Discipline a décidé de placer le dossier en instruction et de suspendre le stade François-Coty à titre conservatoire. La rencontre AC Ajaccio – Toulouse FC se déroulera donc le mercredi 23 mai à 20h45 à huis-clos dans un stade qui sera déterminé dans les prochaines heures par la LFP.

Après visionnage des images et lecture du rapport de l’arbitre, la Commission de Discipline décide par ailleurs de suspendre à titre conservatoire l’entraîneur M. Olivier Pantaloni et le joueur Faiz Selemani (coup porté à Jean-Philippe Mateta). Les joueurs exclus lors de la rencontre (Mathieu Coutadeur, Joris Sainati) sont automatiquement suspendus pour le barrage aller. Jeudi soir, la Commission rendra ses décisions sur ces deux cartons rouges.

A lire aussi

Sur le même sujet

Caen: Deux jours après la rentrée, le lycée Malherbe déjà bloqué

Les + Lus