Cet article date de plus de 3 ans

Focus sur le terminal trimodal du port du Havre

Après une mise en service cahotique marquée par un dépot de bilan, le terminal trimodal du port du Havre a enfin démarré, et poursuit maintenant sa progression. Il doit permettre une massification du transport des containers, depuis et vers l'hinterland du port, grâce au rail et au fleuve. 

© France 3 Baie de Seine
C’était le grand projet des années 2010 du GPMH, un investissement de 140 millions d’€. Lancée par un promoteur qui a depuis jeté l'éponge, la plateforme multimodale est aujourd'hui propriété intégrale du port. Il la met à disposition de l'exploitant LHTE (Le Havre Terminal Exploitation) pour un loyer en deçà du prix normal, le temps de trouver l’équilibre.
Ce terminal centralise les containers à l’import et à l’export pour les massifier sur des longs trains de fret ou des barges fluviales. Aujourd’hui, des lignes régulières relient Le Havre à Bordeaux, Clermont-Ferrand, Strasbourg, Marseille ou Ludwighaven en Allemagne.
Les barges représentent aujourd'hui 40% du trafic. Et pour continuer à progresser, les exploitants préfèreraient que le projet de la fameuse chatière de Port 2000, ne soit pas réalisé.
Le trafic devrait atteindre 85.000 containers d'ici la fin de l'année. La marge de progression est conséquente. Le trimodal est dimensionné pour 140.000 EVP.

reportage de Danilo Commodi et Karima Saïdi avec l'interview de Christophe Régnier, président de LHTE

durée de la vidéo: 01 min 48
terminal trimodal du port du Havre

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
baie de seine sorties et loisirs mer ports économie transports transports maritimes