Football : "J'ai hâte de le faire", Vikash Dhorasoo a choisi Havre Caucriauville Sportif pour devenir entraîneur

Ancien joueur du HAC et international, Vikash Dhorasso revient cette fois-ci au Havre en tant que stagiaire pour se former au métier d'entraîneur. Il faisait ses premiers pas le mardi 1er août. Rencontre.

Vikash Dhorasoo connaît le chemin du stade. À Caucriauville, il retrouve son premier club, et d’anciennes connaissances. L’ancien numéro 10 du HAC a fait chavirer plus d’une fois le stade Deschaseaux avant d’exploser au niveau international.

Et c'est tout naturellement qu'il a pensé à Caucriauville quand il a eu l’envie de devenir entraîneur.

Je suis content. De toute façon, je n’ai jamais vraiment quitté le Havre. Je suis attaché à ma ville, je suis attaché à mon quartier, Caucriauville évidemment. Donc je suis hyper content d’avoir choisi de faire ma formation en partenariat avec le club.

Vikash Dhorasoo

Le Havre Caucriauville Sportif compte 500 licenciés. Son équipe première, qui vient de monter en Régionale 1, reprenait l’entraînement le mardi 1er août, en présence de son nouveau stagiaire.

Le club se structure méthodiquement. De nombreux professionnels y ont débuté, ce qui lui assure des retombées financières lors de gros transferts internationaux. L’arrivée de Vikash Dhorasoo, c’est du gagnant-gagnant.

Un nouveau métier

"J’ai entraîné des filles en Inde et ça m’a donné envie d’y aller. Je me suis dit : il faut que je tente la formation, on verra ce que ça donne. Aller à Caucriauville où il n’y a que des potes ou des frères de potes et puis un endroit que je connais très bien, c’était évident" explique l'ancien international.

Pour obtenir son diplôme, le futur entraîneur devra assister à deux entraînements par semaine, et au match du dimanche.

Je n'ai jamais dirigé une équipe, donc je ne sais pas le faire. Je vais être sur le terrain et je vais apprendre et puis je suis persuadé que je vais m’inspirer des différents coachs que j’ai eus, des discours que j’ai aimés, et puis aussi je vais apprendre beaucoup des autres entraîneurs qui sont présents au Havre Caucriauville Sportif.

Vikash Dhorasoo

Lui qui détestait être remplaçant, devra apprendre aux joueurs à vivre avec. "Il faut gérer ceux qui ne jouent pas. Garder la cohésion de groupe, garder la motivation de tout le monde. Donc évidemment le discours d'avant match, les échanges de la semaine sont très importants pour garder les joueurs mobilisés" explique-t-il.

Caucriauville est prêt à s’enflammer pour cette nouvelle saison. Tous les ingrédients sont réunis.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité