Le Havre : 40.000 peluches "dangereuses" détruites par les douanes

Les doaniers du Havre ont procédé mercredi 23 septembre à la destruction de 40.000 peluches en provenance de Chine. Des analyses préalablement menées ont déterminé que ces dernières représentaient un danger pour les enfants.

Les douaniers du Havre ont saisi et détruits 40.000 lions et chiots en peluche.
Les douaniers du Havre ont saisi et détruits 40.000 lions et chiots en peluche. © Douane française
Attention, lions et chiots en peluche dangereux : les douaniers du Havre ont procédé mercredi 23 septembre à la destruction de 40.000 peluches aimantées.

Ces dernières, en provenance de Chine et arrivées en août sur le port de la ville ont fait l'objet d'un contrôle approfondi, avec l'envoi de plusieurs échantillons sous scellés au laboratoire commun douane/DGGCCRF de Lille.Dans un communiqué, la direction générale des douanes indique qu'après analyses, le rapport d'expertise a fait état de nombreuses non-conformités dans les jouets.

Sont pointées du doigt, notamment, des coutures "trois fois moins résistantes aux tractions que les normes en vigueur, laissant échapper des aimants près de quatre fois plus puissants que le maximum autorisé et d’une taille permettant leur ingestion par des enfants."

Des éléments jugés "particulièrement dangereux car ces aimants, s’ils sont accessibles et ingérés par accident, peuvent provoquer des lésions voire des perforations intestinales très graves", et qui ont de fait menés à la destruction par écrasement et l'incinération des peluches. Des contrôles de marchandises pour enfants qui ne sont pas rares, précise la direction générale des douanes françaises : en 2019, ce sont quelque 8,3 millions de jouets qui ont été testés.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
douanes société