Le Havre : le terminal des car-ferries fait des travaux pour le Brexit

La date fatidique du 29 mars approche. Les anglais sont toujours dans le "pot au noir". Les ports normands poursuivent leurs travaux pour les contrôles douaniers. 
Il faut faire de la place pour les contrôles douaniers en cas de "Brexit dur"
Il faut faire de la place pour les contrôles douaniers en cas de "Brexit dur" © France 3 Normandie
"Something to declare ?". La phrase retentira peut-être dans 17 jours à la descente des ferries Portsmouth-le Havre.

Le grand port maritime du Havre fait des travaux. Coût : 1,5 million d'euros. Ils nécessitent deux semaines d'interruption du trafic Transmanche au départ de la Porte Océane. 

Si le Brexit dur est choisi par le Parlement anglais, les entrées et les sorties des voitures et camions seront ralentis par les contrôles. Quoi qu'il en soit, les rotations entre le Havre et l'Angleterre seront doublées (2 aller-retour par jour).

"Il y a beaucoup de trafic à Calais, s'il y a un Brexit dur, les contrôles seront longs, il y aura des embouteillages, on s'attend à un report de trafic sur le Havre"
Au Havre, les travaux au terminal ferries avant le Brexit
Reportage d'Emmanuelle Darcel et Anne-Laure Meyrignac
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
baie de seine sorties et loisirs ports économie transports transports maritimes brexit international