"J'ai coiffé cinq générations !" À 78 ans, cette coiffeuse et figure du quartier Sainte-Cécile au Havre, prend sa retraite

Elle était bien connue des dames du quartier. Chantal Tourneur, la coiffeuse de la rue des Saules dans le quartier Sainte-Cécile au Havre, ferme sa boutique après 60 ans de bons et loyaux services. Cinq générations de femmes sont passées entre ses mains, partageant d'agréables moments de convivialité.

"J'ai été très gâtée, très fleurie, et maintenant je vais avoir le temps de m'en occuper", s'amuse Chantal Tourneur de sa voix haut perchée, les mains encombrées d'un pot de fleurs, qui prendra place aux côtés de tous ceux qui s'accumulent ces jours-ci dans la boutique. Chantal a déjà comptabilisé 16 bouquets aujourd'hui, et la journée n'est pas finie.

Ce jeudi 29 février est un jour particulier pour Chantal et les fidèles clientes de son salon de coiffure de la rue des Saules, dans le quartier Sainte-Cécile au Havre.

Ce soir, la coiffeuse volubile et coquette prendra sa retraite après 60 ans de coupes, teintures et frisages en tous genres. Une vie toute entière passée à coiffer les dames du quartier.

60 ans passés dans le quartier

Chantal la Fécampoise, a quitté sa ville natale à sa majorité pour suivre sa patronne au Havre. Elle s'y est mariée, et a vécu 33 ans de bonheur auprès de son mari avant qu'il ne tombe malade. Elle n'a pas eu d'enfant, mais "mon magasin c'est mon bébé", s'amuse-t-elle à raconter.

On a transformé une ancienne épicerie en salon de coiffure, et ouvert le 1er avril 1964. Et j'ai encore ma première cliente ! J'avais 18 ans. On a formé le magasin ensemble avec ma patronne. En 1977, elle est partie et j'ai pris la suite.

Chantal Tourneur, coiffeuse pendant 60 ans au Havre

Ce sont elles qui en parlent le mieux

"J'ai coiffé cinq générations déjà. Cinq générations ! La première avait 101 ans, la deuxième en avait 80 ans, ensuite 60, 40 et 20 ! Pas de soucis !", comptabilise fièrement la tout juste retraitée.

On s'en raconte des histoires entre femmes, le temps d'une coupe, le temps d'une pause bien-être dans son emploi du temps. On se laisse aller aux confidences, tout en osant les banalités.

"Ici on parle de la pluie qui tombe et des petits-enfants", rapporte Chantal, les mains dans la chevelure courte et savonneuse de Madame Castelot qui acquiesce. Sa famille se fait coiffer ici depuis quatre générations.

Mes clientes, elles m'aiment bien, ça fait très longtemps qu'on est ensemble. Toutes les clientes, là, ont au moins 40 ans de présence dans le magasin. Il y a des liens d'amitié qui se sont créés, et de fidélité et de plein de choses !

Chantal Tourneur, coiffeuse retraitée

Noëlla a 85 ans et se fait coiffer ici depuis "10 ans seulement". "C'est plus qu'une coiffeuse, presque une amie, on vient ici en confiance. On ne sait pas où on va aller après. Moi je ne veux pas de chaîne, mais un salon traditionnel comme ici", confirme l'octogénaire.

durée de la vidéo : 00h01mn34s
Chantal Tourneur, coiffeuse au Havre, ferme boutique ©France3 Baie de Seine

Tout se finit un jour

"Cette retraite, je l'ai préparée quand même, on n’arrive pas comme ça à 80 ans sans penser à la retraite. J'essaie d'être zen et de supporter mes émotions mais...il y a certaines clientes que je vais revoir. Je reviendrai plus par là quand j'aurais vendu. Drucker, il dit toujours les bonnes années à vivre elles sont devant nous, pas derrière", rapporte-t-elle en souriant et sans trop y croire.

Mais pour elle, les bonnes années sont celles passées avec son mari, pendant lesquelles elle a connu "la stabilité et le bonheur". Son téléphone affiche un nouveau message. "C'est mon "vieux neveu" parce que je suis sa "vieille tante" qui me souhaite une bonne retraite".

"Tout se finit un jour", philosophe la coiffeuse, qui affiche un âge avancé pour une fin de carrière. "Presque 80 ans" avoue-t-elle. "En ferez-vous autant ?" fanfaronne-t-elle.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Normandie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité