JO de Pékin: testé positif au Covid, le champion de patinage de vitesse normand Sébastien Lepape isolé, mais continue de s'entraîner

Plus sur le thème :

Isolé à son arrivée à Pékin il y a une semaine car testé positif au Covid, le short tracker Havrais Sébastien Lepape vit ses troisièmes Jeux olympiques dans une bulle.

« Ce n’est pas la façon la plus agréable pour aborder la compétition mais on savait que le Covid ferait partie intégrante des Jeux », observe le champion de France de short track. Le risque Covid, Sébastien Lepape y était préparé. Mais contaminé début janvier, le sociétaire du Club de vitesse sur glace du Havre ne s’attendait pas à être testé positif dès son arrivée sur le sol chinois.

Sur les quatre-vingt-huit athlètes français, Sébastien est le premier testé positif. « Je ne suis ni malade ni contaminant mais le test positif m’a amené à rentrer dans le dispositif ». Isolement donc, avec livraison de plateaux repas chinois dans sa chambre.

Toujours en quarantaine partielle

Après deux tests négatifs, le sportif normand peut sortir de l’isolement. Enfin presque. Il peut retrouver le groupe France pour les entraînements collectifs mais reste sous surveillance. Il n’a pas encore le droit d’accéder au village olympique. Ses repas lui sont préparés et livrés par l’équipe de France. Il bénéficie d’un transport dédié pour ne pas se mélanger aux autres et continue de faire deux tests par jour.

« J’ai la chance d’avoir connu d’autres Jeux, c’est sûr que c’est différent cette année, pour l’instant je n’ai échangé avec personne »

Sébastien Lepape, champion de France de short track

Stoïque, le trentenaire accepte la règle du jeu, bien conscient que la crise Covid va bien au-delà du monde sportif : « Depuis deux ans, la contrainte Covid a été ajoutée à tout le monde quel que soit le domaine. C’est comme le télétravail en entreprise. C’est un peu étrange mais on n’a pas tellement le choix ».

Sébastien Lepape ne se plaint pas, même s’il reconnait que la grande fête du sport a une saveur un peu particulière en 2022. « J’ai la chance d’avoir connu d’autres Jeux, c’est sûr que c’est différent cette année, pour l’instant je n’ai échangé avec personne », raconte l’athlète de haut niveau. Pas le temps de s’apitoyer sur son sort. Fort de plus de dix ans de compétitions sportives internationales, le Havrais reste concentré, dans sa bulle : « J’essaye de rester focus. Je suis venu pour faire du sport et j’essaye de mettre le reste de côté ».

Une préparation "normale" pour la saison 2021-2022

Lors de la saison 2020-2021, seules deux compétitions avaient eu lieu. « C’était un peu bizarre. On ne pouvait pas savoir où les autres compétiteurs en étaient par rapport à nous. Mais cette année on a eu une saison normale », rassure le compétiteur. Deux compétitions de préparation, quatre manches de coupe du Monde, des championnats de France dans lequel le Havrais s’est illustré avec un autre champion originaire de la porte Océane et sociétaire du club havrais Quentin Fercoq. À eux deux, ils ont remporté les trois médailles d’or en jeu, sur 1000 et 1500 mètres pour Sébastien Lepape et sur 500 mètres pour Quentin Fercoq.

Seuls les championnats d’Europe qui devaient se dérouler à Dresde en Allemagne du 14 au 16 janvier 2022 ont été annulés.

L’athlète normand, qui s’entraîne à Font-Romeu-Odeillo-Via dans les Pyrénées orientales depuis 2011, estime s'être préparé aux Jeux olympiques dans de bonnes conditions, comme il avait pu le faire pour ceux de PyeongChang en Corée il y a quatre ans. « En Europe, j’ai l’impression qu’on a pu s’entraîner, épargnés par des protocoles trop stricts, comme patiner avec le masque, mais je n’ai pas eu l’occasion de discuter avec des patineurs d’autres nations donc ce n’est pas facile de comparer », développe l'athlète.

« Sur le papier c’est un peu difficile mais s’il y a des opportunités à saisir je les saisirai. »

Sébastien Lepape, champion de France de short track

Pour autant, Sébastien Lepape reste prudent sur les pronostics de la compétition. « Il faut être réaliste sur le niveau mondial actuel. Sur le papier c’est un peu difficile mais s’il y a des opportunités à saisir je les saisirai ».

Le premier rendez-vous de Sébastien Lepape avec la compétition a lieu samedi 5 février à 12h38 pour les séries du 1000 mètres et 13h23 pour les quarts de finale relais par équipes mixtes. Le calendrier complet et les résultats du short track sont à suivre sur le site de France Info.

Si Sébastien Lepape n’a pas obtenu de médaille en Coupe du Monde cette année, le patineur de vitesse a tout de même battu son record personnel sur 500m le 23 octobre 2021 à Pékin. Et c’est sur cette même glace qu’il avait disputé sa première coupe du monde en 2008. La glace chinoise lui portera-elle chance à nouveau en 2022 ? Réponse dès ce week-end sur France Télévisions.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Normandie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité