Le HAC et le football français en deuil après la disparition brutale de Christophe Revault parti trop tôt

Les hommages tombent en cascade sur les réseaux sociaux. Une bien triste nouvelle est arrivée ce jeudi 6 mai dans la soirée: le gardien de but emblématique du HAC, Christophe Revault, a été retrouvé mort à son domicile d'Octeville (76), à l'âge de 49 ans.

Christophe Revault, le coeur et la passion, pour le football, les ciels et marines qu'il n'arrivait pas à quitter, et le poste de gardien de but. Son surnom de Robocop restera gravé dans la mémoire de tous les passionnés du poste
Christophe Revault, le coeur et la passion, pour le football, les ciels et marines qu'il n'arrivait pas à quitter, et le poste de gardien de but. Son surnom de Robocop restera gravé dans la mémoire de tous les passionnés du poste © Emmanuel Lelaidier/ Maxppp

Un voile ciel et marine teinté de noir est tombé sur le Stade Deschaseaux, au Havre, ce mercredi 6 mai 2021. Christophe Revault, âgé de 49 ans "a été retrouvé mort à son domicile de l'agglomération havraise", annonce un peu avant 20H, le Courrier Cauchois, en exclusivité. Immédiatement, une pluie d'hommages appuyés tombe sur les réseaux sociaux.

Le HAC, Le Havre et tous les supporters sont en deuil, le logo du club a perdu ses couleurs pour laisser place au noir.

Lui, le petit parisien de banlieue, c'est au Havre qu'il a commencé sa carrière pro en 1988 et c'est ici qu'il est venu la finir en 2010. Il n'est jamais reparti. Il a depuis occupé différents postes dans l'organigramme du club, avec des hauts et des bas : dans le staff technique, directeur sportif et recruteur.

Pour le moment, les causes exactes de son décès ne sont pas révélées. 

Le football français ému

A la fois ange gardien pour son équipe, homme de caractère et bon camarade, gardien de but hors pair, auteur de nombreux arrêts fantastiques qui lui vaudront le surnom de Robocop ou Bioman, il était aimé et respecté de tous : supporters, joueurs et dirigeants. 

Le Toulouse Football Club où il a joué de 2000 à 2006 est particulièrement ému, lui aussi, s'est drapé de noir : le club lui rendra un hommage particulier lors du  match Toulouse-Caen, samedi soir. Et ce sera, hasard du calendrier, contre le club frère et rival, le Stade Malherbe Caen.

Ses supporters ont ressorti les photos et des banderoles. IChristophe Revault avait en 2001 choisi de rester au TFC alors que celui-ci descendait en National et que tous les autres joueurs avaient pris la fuite, pas lui. Son sens des responsabilités était trop fort, raconte le président de l'époque.

Les supporters toulousains à travers le site Les Violets.com rappellent qu'il est une légende pour le TFC aussi : "Christophe Revault a discuté 530 matchs professionnels, 219 avec le Tèf dont il a été le capitaine 100 fois. À l’occasion des 80 ans du club en 2017, il est élu gardien de l’équipe de légende toulousaine. À travers sa carrière et son passage sous les couleurs violettes, il laissera l’image d’un gardien spectaculaire et talentueux, parmi les meilleurs de sa génération. L’homme, quant à lui, a marqué de son empreinte l’histoire du club, et si notre cœur, aujourd’hui, est brisé, consolons-nous un peu en sachant que le sien était à moitié violet." L'autre moitié était donc ciel et marine !

Christophe Revault a joué pour Le Havre AC (1992-1997 puis 2007-2010), le Paris Saint-Germain (1997-1998), le Stade rennais FC (1998-2000 puis 2006-2007 ) et le Toulouse FC (2000-2006).

Découvreur de grands talents

Il a aidé de nombreux jeunes à intégrer le monde professionnel ou à s'y épanouir. Et parmi eux, deux finalistes actuels de la Ligue des Champions, évoluant dans les plus grands clubs anglais. Ils se sont montrés très émus à l'annonce de sa mort.

Le premier d'entre eux, l'ex-havrais Benjamin Mendy lui doit beaucoup : son premier contrat pro.

Une pensée aussi pour sa famille, son épouse, ses deux enfants et son club.

Le deuxième joueur de la LDC est l'ailier de Manchester City, auteur des buts qui ont éliminé le PSG cette semaine : Riyad Mahrez. C'est au Havre qu'il a commencé tardivement sa carrière pro, aux côtés d'un Christophe Revault qui a toujours su lui donner les bons conseils :

Partout où il est passé, à Rennes, Toulouse, Paris et bien sûr Le Havre, personne n'a oublié le regard profond de Christophe Revault.

Les supporters du HAC

On revoit Christophe Revault en images avec F3 Baie de Seine

Les supporters havrais avaient prévu d'être au centre d'entraînement du HAC, ce vendredi soir, pour le départ des joueurs à 16H30.

Un rassemblement qui devait être celui de l'encouragement pour une fin de saison difficile mais la douleur de cette disparition tragique qui bouleverse tout le monde a remis les pendules à zéro et bouleversé les plans.

Le cortège qui s'est réuni était composé de supporters, de salariés du club, de membres du staff du coach Paul Le Guen, de jeunes du centre de formation. Ensemble, ils sont allés jusqu'au Stade Deschaseaux, celui qu'il a fait vibrer. Le poing en l'air, Christophe Revault célébrait ses arrêts et cherchait les supporters des yeux. 

En hommage, ils ont entonné un chant dédié.

Christophe Revault restera leur numéro 1, pour toujours. 

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
le havre ac football sport