Le HAC lance sa présaison avec ambition : "On veut être le poil à gratter de cette ligue 1" annonce Mathieu Bodmer

1 mois après avoir célébré leur montée en Ligue 1, le staff et les joueurs du HAC ont retrouvé cette semaine le chemin de l’entraînement. Pour le club, un vaste chantier s’ouvre pour constituer une équipe compétitive dans l’élite avec l’un des plus petits budgets du championnat.

La marche sera haute pour se mettre au niveau de la Ligue 1 mais le club doyen peut compter sur la stabilité pour poursuivre sa trajectoire ascendante. Un élan insufflé par le tandem Roussier-Bodmer. Le président du HAC et son directeur sportif ont réussi en une saison à remettre le Havre en haut de l’affiche du football français.

Elsner signe jusqu’en 2025

À la baguette de cet exploit, Luka Elsner qui a vu son contrat d’entraîneur prolongé d’une saison. L’ancien coach d’Amiens est désormais lié aux Ciel et Marine jusqu’en 2025, de quoi poursuivre le travail initié l’été dernier.

"Luka et son staff ont été sollicités cet été et c’est normal vu l’excellent travail accompli la saison dernière mais ils prolongent ici et c’est une très bonne nouvelle pour nous !" a expliqué Mathieu Bodmer en conférence de presse. Coté joueur, le Havre a déjà enregistré les arrivées de 5 nouveaux joueurs. Kandet Diawara (23 ans / attaquant), Issa Soumaré (22 ans / attaquant), Cheick Doumbia (18 ans / défenseur), Loïc Nego (32 ans / défenseur) et Yoann Salmier (30 ans / défenseur).

"En défense, je pense qu’on est au complet. On a fait des paris sur des jeunes talents et on a pris de l’expérience aussi avec des joueurs de niveau international comme Loïc Nego. Il faudra maintenant compléter notre milieu de terrain et notre ligne offensive avec des recrutements intelligents car nos moyens sont limités. Pour un transfert on ne peut pas aller au-delà de 2 ou 3 millions d’euros… Ça veut dire qu’il faut travailler plus que les autres pour trouver les bons dossiers. Il faut être réactif et vendre avant tout notre projet sportif pour attirer les bons profils" analyse Mathieu Bodmer.

Une montée sans jackpot financier

Le président Jean-Michel Roussier s’était plaint récemment de "l’iniquité" de la réparation des sommes issues de CVC, la société commerciale de Ligue de Football Professionnel. Le Havre ne touchera qu’1,5 million d’euros à ce titre alors que le club aurait touché le double en restant en ligue 2. Le président havrais précise que les plus petits clubs de ligue 1 toucheront eux 30 millions d’euros dans ce cadre. Un manque à gagner qui creuse un peu plus le gouffre financier qui sépare le club normand et ses futurs concurrents.

Le Havre pourra miser en revanche sur la qualité de son centre de formation et sur les jeunes pépites qui en sont issues. "On va intégrer pas mal de jeunes dans nos stages de présaison pour leur faire goûter l’ambiance du haut niveau" précise Mathieu Bodmer. "Concernant notre style de jeu, on veut rester ambitieux. Avoir le ballon et des idées pour l’utiliser, on veut être une équipe difficile à jouer qui rende fiers nos supporters ! En Ligue 1, on va découvrir des équipes performantes dans les transitions avec des grosses qualités techniques. On va parfois affronter les meilleurs joueurs du monde qui peuvent, comme Mbappé, à eux seuls gagner un match. Il faut en être conscient mais je pense que nos joueurs seront au niveau pour que l’on soit le poil à gratter de cette ligue 1".

Le PSG, Lille et Lorient pour se faire les dents

Les Havrais pourront s’étalonner aux écuries de Ligue 1 dès juillet avec une série de matches amicaux relevés lors desquels ils affronteront successivement le PSG (21 juillet), Lille (26 juillet) et Lorient (29 juillet). "C’est important que les joueurs découvrent vite ce niveau. S’ils ont envie de faire des photos ça sera à ce moment-là et pas à la reprise du championnat", a déclaré en plaisantant Mathieu Bodmer.

Une boutade en forme d’avertissement, pour franchir un palier : le club normand va devoir redoubler d’effort à l’entraînement pour ne pas être spectateur de l’évènement. "Nos joueurs ont acquis du coffre la saison précédente, on va pouvoir s’appuyer là-dessus" note Luka Elsner "mais je leur ai dit dès la reprise, nous allons devoir travailler encore plus dur cette année".

Objectif maintien et plaisir

Se maintenir est notre objectif mais on ne doit pas se dire que ce serait un exploit car ça serait une manière de nous conditionner négativement, les joueurs pourraient se dire que ça va être très difficile. Concernant le maintien je préfère parler d’accomplissement fort pour le club

Luka Elsner, entraîneur du HAC

"On veut s’inspirer d’équipes comme Clermont ou Lorient qui ont su tenir tête aux grosses équipes de Ligue 1" annonce de son côté Jean-Michel Roussier. "L’exploit, on l’a déjà réalisé en montant en Ligue 1 avec le 9ème budget de Ligue 2. On ne va pas en Ligue 1 en victime expiatoire."

Dans cette mission maintien, les Ciel et Marine pourront compter sur un stade océane survolté. 11 000 abonnements ont été vendus, les 8 000 autres places restantes devraient facilement trouver preneur à chaque grosse affiche du championnat.

"On ne doit pas devenir une équipe ennuyeuse " prévient Luka Elsner "On doit rester audacieux". Du 10 au 15 juillet, les Havrais seront en stage en Slovénie sur la terre natale de leur entraîneur, au programme du travail et de la sueur pendant de la préparation estivale avant leur grand retour en ligue 1 le 13 août prochain à Montpellier.