Les fondations du futur parc éolien en route pour Fécamp

Publié le Mis à jour le

Le chantier du parc éolien en mer au large de Fécamp entre dans une nouvelle phase avec l'arrivée des fondations gravitaires sur site. Le premier convoi de trois géantes de béton a quitté le port du Havre samedi 30 juillet, en fin de journée.

C'est un convoi exceptionnel qui a franchi les digues du port du Havre, samedi 30 juillet en fin de journée. 

On appelle ça des fondations gravitaires. Il s'agit de blocs de béton pesant chacun 5 000 tonnes. Ils seront immergés au large de Fécamp (Seine-Maritime) pour accueillir les éoliennes  du parc en mer. Au total, 71 monstres de béton parqués au Havre depuis plusieurs mois ont commencé à quitter la zone portuaire pour rejoindre leur futur site d'immersion.  Les pilotes havrais ont reçu 500 heures de formation spécifique pour permettre ces transport hors norme, qui passent notamment par l'écluse François 1er.

On fait passer un convoi de dimension exceptionnelle dans une écluse à la dimension finie rendant les distances de part et d'autre très étroites et donc extrêmement particulières. Nous devons être particulièrement attentifs.

Pavel Pereira, président de la station de pilotage du Havre

Le 30 juin 2022, la première fondation gravitaire était placée sur sa barge de transport. Le grand départ du quai de Bougainville au Havre vers la zone d’implantation du parc éolien en mer de Fécamp a donc démarré. Samedi 30 juillet 2022, un premier convoi de trois fondations gravitaires quittait le port du Havre, en fin de journée. Le spectacle a attiré les spectateurs comme on peut le voir sur cette vidéo : 

Les premières fondations du parc éolien en mer de Fécamp ont quitté le port du Havre ©M. Goavec / France Télévisions

Au total, 44 pilotes seront mobilisés sur les opérations de convoyage.

Le premier parc éolien de Normandie mis en service à l'horizon 2023

Les éoliennes seront localisées entre 13 et 22 kilomètres au large de Fécamp, sur une surface globale de 60 kilomètres carrés. La production d'électricité à plein régime est estimée à 500 mégawatts. Cela correspond à la consommation domestique de plus de 770 000 personnes, soit plus de 60% des habitants de Seine-Maritime. La mise en réseau du parc est prévue à l'horizon 2023.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité