• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Meurtre d'une petite fille de 3 ans, un homme placé en garde à vue au Havre.

© France 3 Normandie
© France 3 Normandie

Dimanche 16 juin 2019 à Gonfreville-l'Orcher, une petite-fille de 3 ans a été retrouvée morte à son domicile. L'autopsie a révélé des traces de coups, quelques jours plus tard, l'homme qui la surveillait ce jour-là a été interpellé. Il était connu pour des faits d'agressions sexuelles.

Par Catherine Lecompte

D'après nos confrères de Paris Normandie, le drame s'est apparemment déroulé ce dimanche 16 juin 2019, dans un appartement du 4ème et dernier étage d'un immeuble situé au 4, allée Victor Hugo à Gonfreville-Lorcher, près du Havre.

Un homme, seul adulte présent sur les lieux au moments des faits, aurait découvert inanimé l'un des deux enfants qu'il devait garder. Il s'agissait d'une petite fille qui aurait du avoir 4 ans en août prochain. Cet homme serait en fait un ami ou le compagnon de la mère des 5 enfants de cette famille, une fratrie dont les 3 autres membres étaient ce jour-là chez leur père. 

Cet homme aurait donc alerté les secours, qui selon des riverains auraient aussitôt leur arrivée, déployé la grande échelle car la porte de l'appartement ne s'ouvrait pas. Une fois sur les lieux en compagnie du SAMU, et en dépit de plusieurs tentatives de réanimation, ils n'ont pu que constater le décès sur place de la fillette. 

Alertée, la mère de famille qui était à son travail, est arrivée paniquée sur les lieux, sans bien comprendre ce qui venait de se passer. 

Une enquête a d'abord été ouverte pour "recherche des causes de la mort". Une autopsie a ensuite révélé des traces de coups sur le corps de l'enfant. L'expertise médicale a montré aussi que la fillette était morte par asphyxie. Une nouvelle enquête a alors été ouverte pour "homicide volontaire".  

Ce mercredi 19 juin au matin, les policiers de la brigade criminelle de la Sureté urbaine du Havre se sont rendus au domicile du suspect qui avait gardé les 2 enfants le jour du drame. Agé de 39 ans, l'individu a été interpellé rue Paul-Marion, dans le quartier de l'Eure, au Havre, vers 8h30. Selon les informations obtenues par nos confrères de Paris-Normandie, il aurait voulu échapper à la police en sautant par la fenêtre, avant d'être finalement appréhendé. 

D'après une source judiciaire, l'homme est déjà connu des services de police pour des faits d'agressions sexuelles. Contacté, le procureur de la république du Havre, François Gosselin, a juste confirmé qu' "une garde à vue était en cours, en précisant qu'il ne communiquerait pas d'avantage à ce stade de l'enquête."

En attendant, dans le voisinage, c'est la stupeur. L'homme est décrit dans le quartier comme quelqu'un qui s'occupait bien des enfants, un personnage apparemment gentil avec tout le monde. 

Selon Johanie, une voisine de palier, "les 5 filles de cette famille apparaissaient toujours souriantes et polies, avec même une petite dernière super joyeuse, on n'aurait pas cru qu'il se passait quelque chose ".


La garde à vue du supect a été prolongée ce jour dans les locaux du commissariat du Havre. Elle avait commençé hier soir.      

Le compte rendu de notre équipe sur place (Bénédicte Drouet et Anne-Laure Meyrignac)
 

 
    

  

 

Sur le même sujet

Le martyre de Saint-André retrouve l'église d'Ifs

Les + Lus