Normandie : la pêche à la coquille Saint-Jacques désormais ouverte en baie de Seine

Publié le Mis à jour le
Écrit par Lucie Caillieret
En France, la Normandie est la première région productrice de coquilles Saint-Jacques.
En France, la Normandie est la première région productrice de coquilles Saint-Jacques. © France 3 Normandie

C'est un nouveau coup d'envoi attendu par les professionnels comme les amateurs. Dès aujourd'hui, il est possible de pêcher la coquille Saint-Jacques en baie de Seine où la ressource est abondante.

15 novembre. Une date importante pour les pêcheurs normands. Pour cause : dès aujourd’hui, les bateaux sont autorisés à se rapprocher des côtes pour ramasser la coquille Saint-Jacques dans la baie de Seine.

Depuis le 3 octobre, la saison était ouverte uniquement au large des côtes, au-delà des 12 milles. Et cela ne suffisait plus pour faire face à la demande. Dimanche, au marché aux poissons de Port-en-Bessin, le port de Basse-Normandie où l’on trouve normalement le plus de coquillages, les coquilles Saint-Jacques se faisaient rares.

Un produit très demandé

À force d’être questionnée sur l'absence de ce produit incontournable par des dizaines de clients, Marie-Christine Lecornu a même déposé un écriteau sur son étal : "Arrivage de Saint-Jacques baie de Seine : mardi 16 novembre"

"Les bateaux ne peuvent pêcher la coquille que du lundi au jeudi et comme il y a eu un long week-end férié, on a été dévalisé. Mes collègues également", explique la marchande du bateau Tanaelis. "Maintenant, on attend que la baie de Seine ouvre et dès mardi, on en aura à nouveau ! »

Ça va être le gros boulot, jusqu’à Noël, ça va être impressionnant !

Marie-Christine Lecornu

Des milliers de tonnes de coquilles

La coquille Saint-Jacques pêchée en baie de Seine est particulièrement recherchée pour son goût, "on les attend avec impatience", sourit une cliente croisée sur le marché aux poissons de Port-en-Bessin. Pour préserver les ressources, les coquillards devront toujours respecter certaines conditions : pêcher uniquement une heure trente par jour et au maximum quatre jours, sur une semaine.

La baie de Seine représente une zone intéressante pour les quelque 220 bateaux qui vont y draguer. Dans ce gisement hautement protégé, la biomasse de coquilles est estimée à plus de 65 000 tonnes, selon les études d'Ifremer (Institut français de recherches pour l’exploitation de la mer). « Au large, il fallait traîner longtemps pour avoir du produit. En baie de Seine, ce qu’on va faire en une heure et demi, ça prenait 48 heures au large », résume Yseult Cavelier, du bateau L'Omaha-Enosis.

Pour le plus grand plaisir des amateurs de coquilles, la pêche restera ouverte jusqu’au mois de mai. Et la saison s’annonce à nouveau prometteuse selon l’association Normandie Fraicheur Mer qui parle d’une « année record ». 

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.