• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Plusieurs dizaines d'horodateurs du Havre repeints en rouge et noir par des gilets jaunes

© France 3
© France 3

La police a arrêté deux personnes qui ont reconnu avoir dégradé les machines destinées à payer le stationnement en centre-ville du Havre
 

Par Richard Plumet

Deux jeunes hommes sont contrôlés dans le quartier de Caucriauville, dans la ville haute du Havre, samedi dernier (2 février 2019) à minuit et demi.

Si l'un repart libre (c'est un Havrais de 22 ans) l'autre, âgé de 19 ans, est interpellé puis placé en garde à vue.
C'est que sur lui les policiers ont trouvé un couteau, mais surtout un marteau brise-vitres et une bombe de peinture rouge. Auditionné sur la détention de cette arme et  la possession des "outils", le suspect reconnait sa participation à la récente dégradation d'horodateurs.
 
La place Le Brozec au Havre
 

Opération nocturne des gilets jaunes "en rouge et noir"

23 horodateurs, situés dans le secteur compris entre la gare, l'université et la rue Aristide Briand (comme place Jean Le Brozec), ont été retrouvés brisés et recouverts de peinture noire et rouge. Les faits ont été commis dans la nuit du 31 janvier au 1er février.  C'est pourquoi les  policiers ont fait le rapprochement.

Finalement le deuxième Havrais contrôlé est interpellé à midi par la police à son domicile. Lui aussi confirme avoir participé à l'opération contre les machines à payer le stationnement.
Les deux Havrais arrêtés se revendiquent du mouvement des gilets jaunes.

Les policiers havrais poursuivent leur enquête car ils savent que les auteurs de ces dégradations ne sont pas que deux…

 

A lire aussi

Sur le même sujet

La Normandie présente en force au salon du Bourget 2019

Les + Lus