Près du Havre, un incendie se déclare dans une usine Seveso seuil haut, 4 blessés légers

Publié le Mis à jour le
Écrit par Céline Brégand .

Un incendie s'est déclaré jeudi 8 décembre au matin chez Sedibex, une usine classée Seveso seuil haut, située à Sandouville, près du Havre, en Seine-Maritime. Une cinquantaine de sapeurs-pompiers ont été mobilisés. Quatre personnes ont été légèrement blessées.

Un feu s'est déclaré chez Sedibex jeudi 8 décembre 2022 en milieu de matinée. Cette usine, située à Sandouville, près du Havre, en Seine-Maritime, est classée Seveso seuil haut. Elle fait partie des plus grosses usines d'incinération et de valorisation de déchets industriels en Europe.

"Quatre personnes ont été indisposées ou légèrement blessées pendant l'évènement. Ils ont tous fait l'objet d'une consultation par les pompiers", rapporte François Thuillier, le directeur du site. "Ils ont été pris en charge et évacués vers les centres médicaux de la région et ils vont bien. Une personne, en évacuant son poste, s'est tordu la cheville", ajoute-t-il. 

L'incendie s'est déclaré vers 11h20 au niveau d'une fosse de stockage de déchets solides. L'exploitant a aussitôt déclenché son plan d’opération interne (POI).

"À 11h40-50, à l'arrivée des pompiers, la situation était maîtrisée", explique François Thuillier. Les équipes d'intervention de l'usine sont composées de personnes formées à être équipiers de première intervention et à manipuler canons à mousse, diffuseurs et extincteurs. "Nous avons donc fait différentes opérations de vérification", précise-t-il. 

Reprise de l'incendie en début d'après-midi

En début d'après-midi, alors qu'ils avaient atteint la phase de surveillance finale et que "les pompiers commençaient à quitter le site", le feu a repris au même endroit. "On a pu réagir rapidement", souligne le directeur du site. 

Pas de chômage technique 

"Il n'y aura pas de chômage technique, les salariés continueront de travailler sur le centre", assure François Thuillier.

En tout, 24 engins et 49 sapeurs-pompiers, dont une équipe spécialisée en risques NRBC (nucléaire, radiologique, biologique et chimique), ont été mobilisés ce matin. À ce stade, les causes et les circonstances du départ de feu ne sont pas encore connues. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité