Renault : Bruno Le Maire annonce 550 embauches pour le nouveau véhicule FlexEvan à Sandouville, près du Havre

Bruno Le Maire, ministre de l'Économie est venu visiter le site de Renault Group à Sandouville, près du Havre (Seine-Maritime), vendredi 29 mars 2024. 550 embauches ont été annoncées pour le projet FlexEvan.

Bruno Le Maire, le ministre de l'Économie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique était en visite sur le site de Renault Group à Sandouville, près du Havre (Seine-Maritime) en présence d’Édouard Philippe et de Luca de Meo, directeur général du groupe Renault, vendredi 29 mars 2024.

400 CDI et 150 CDD à Sandouville

550 nouveaux recrutements ont été annoncés par Bruno Le Maire sur quatre ans (400 CDI et 150 CDD) pour la fabrication des FlexEvan, le nouveau véhicule utilitaire ultra-connecté de Renault. C'est donc le site de Sandouville qui a été choisi pour développer cette nouvelle gamme.

"Nous avons un avenir pour ce site qui va s'écrire pour au moins 15 ou 20 ans grâce à cette décision. Vous allez produire les véhicules utilitaires électriques les plus performants, les plus innovants au monde ", s'enthousiasme le ministre lors de sa visite.

durée de la vidéo : 00h00mn31s
{} ©France télévisions

Ces fourgons nouvelle génération fourniront la coentreprise Flexis, créée par Renault, Volvo et l'armateur CMA CGM le 22 mars pour la livraison du dernier kilomètre, avec à la clef 550 embauches en quatre ans pour le site de Sandouville, a indiqué Luca de Meo, évoquant un investissement de 330 millions d'euros.

Le nouveau véhicule, baptisé FlexEvan, "est quelque chose d'assez révolutionnaire dans un secteur où il n'y avait pas eu de gros big bang depuis plusieurs décennies, a affirmé M. de Meo. "Le e-commerce explose et ça rend encore plus indispensable la nécessité de réduire l'impact environnemental de ces véhicules en ville."

Pour rappel, l'usine de carrosserie montage de Sandouville, située sur le port du Havre, a produit depuis 1964 et durant 50 ans l'essentiel des véhicules haut de gamme de Renault (17 modèles). 

Depuis 2014, elle est spécialisée dans la fabrication des utilitaires légers. L'usine a produit un million de Trafic. Actuellement, elle emploie 1 849 CDI/CDD dont 115 apprentis. La CGT dénonce, elle, la réduction du nombre de salariés sur le site qui comptait 2 000 personnes en 2014, d'après le syndicat.

Zéro carbone à l'horizon 2030

Renault Group vise le "net zéro carbone à l'horizon 2030" grâce à l'installation de 40 hectares de panneaux photovoltaïques mais aussi d'un nouveau process de peinture pour réduire de 30% la consommation de l'énergie de l'usine.

"Les travaux sont en cours, pour une mise en route en 2025", indique Renault Group dans un communiqué de presse.