Cet article date de plus de 3 ans

Réserve naturelle : nettoyage de l'estuaire de la Seine après la tempète et les grandes marées

Malgré une météo peu clémente, 200 bénévoles sont venus ce samedi matin pour nettoyer les berges de l'estuaire de la Seine près du Havre. Après la tempête Eleanore de début janvier et les grandes marées successives, des tonnes de déchets s'y sont accumulées. 

© France 3 Baie de Seine
Le plastique est immortel. Pour convaincre les sceptiques, il suffit de voir les déchets ramassés le long des berges de l'estuaire de la Seine. On y trouve des vieux bouchons de bouteilles consignées, datant d’avant les années 80.
Après la tempête Eleanore de début janvier et les grandes marées successives, des tonnes de déchets ont colonisé les rives : plastique, verre, caoutchouc, ferraille… et même un cumulus !
Pour tenter de faire place nette, le port du Havre et la maison de l’estuaire ont fait appel aux bonnes volontés. Et les bénévoles ont répondu rapidement présent. En quelques jours, 200 se sont inscrits ; le nombre de places étant limitées pour raison de sécurité.
Munis de gants, de bottes et de sacs poubelles, tous se sont répartis sur une cinquantaine d’hectares habituellement interdits au public. Car ici, des milliers d’oiseaux, migrateurs ou sédentaires, se donnent rendez-vous pour nicher et se reproduire.

reportage de danilo Commodi, david Frotté, Sarah Danzelle et Stéphanie Letournel avec des interviews de
- Alixe et sa maman
- Christelle Dutilleul, botaniste de la maison de l'estuaire
- Damien Ono-Dit-Biot, hydrologue de la maison de l'estuaire

nettoyage reposoir sur dune

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
baie de seine sorties et loisirs ports économie transports transports maritimes environnement société écologie animaux