• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Souvenirs : Il y a 40 ans, le France, paquebot de légende, faisait ses adieux au Havre

Il y a 40 ans jour, le 18 août 1979, le mythique paquebot Le France quittait pour toujours Le Havre. Véritable gouffre financier, le navire croupissait depuis 5 ans dans son port d'attache. Ces tristes adieux sont restés ancrés dans la mémoire de nombreux havrais. 

 

Par Béatrice Rabelle

Le France, symbole du prestige de la France à l'étranger.
Le navire fut mis à l'eau à Saint-Nazaire, le 11 mai 1960, en présence du général de Gaulle et devant 100 000 spectateurs. Le président de la république avait  prononcé ces mots : « Et maintenant, que France s'achève et s'en aille vers l'océan, pour y voguer et servir ! Vive le France, vive la France ! »
Le paquebot était alors le plus gros bateau du monde. 


Construction et lancement


Le navire a été conçu aux chantiers de l'Atlantique à saint-Nazaire, durant quatre ans. La construction de sa coque a réclamé pas moins de 1300 ouvriers. Mesurant 316 mètres de long, le France est capable de croiser à 31 nœuds, pour permettre de traverser l'Atlantique en cinq jours. Le navire se veut résolument moderne. Il comporte des innovations remarquables, telles que des ailerons stabilisateurs de roulis.
Les passagers de 1ère classe ont même accès à la télévision et au téléphone. Il était conçu pour embarquer environ 2000 passagers.

Lors de la première traversée transatlantique, le 3 février 1962, 1 806 passagers sont à bord.
Parmi eux :  580 en première classe et 1 226 en classe touriste.
Sur les quais, des  milliers de Havrais assistent au premier départ du France vers New York.
 


Le France, un gouffre financier


Pendant douze ans, le bateau assure des traversées transatlantiques et quelques croisières autour du monde, jusqu'en septembre 1974.
Mais malgré ses traversées en un temps record, le paquebot n'est plus rentable. Il est même considéré comme un gouffre financier.
Son désarmement est décidé avec l'accord du président de la République, Valéry Giscard d'Estaing.
Revendu d'abord à un homme d'affaires saoudien, en 1977, puis à un armateur norvégien en 1979, rebaptisé Norway, il assure alors, après plusieurs transformations, des croisières en mer des Caraïbes.

Les adieux au Havre 


Le 19 décembre 1974, le France est remorqué et amarré au Havre, dans un endroit surnommé le « quai de l'oubli » ou le « quai de la honte ». Il y restera 4 ans et demi. Daniel Pastor, membre de l'association des amis des paquebots, se souvient : 

On allait le voir le dimanche. il était au milieu des prairies. c'était la sortie du dimanche pour les havrais

Lors de son départ, le France, rebaptisé " le Norway", est salué par des milliers de havrais. Le France, c'était leur fierté. Ils avaient essayé de retenir le paquebot, celui qu'ils considéraient comme leur bateau, à coup de manifestations et de grève, en vain... 


 
Le paquebot Le France quittait le Havre il y a 40 ans, le 18 août 1979

Sur le même sujet

Eté 2019 dangereux à Acquigny (Eure)

Les + Lus