• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Ski nautique : le Normand Tanguy Nédeau marche sur l'eau

© Danilo Commodi
© Danilo Commodi

A seulement 19 ans, Tanguy Nédeau va déjà très vite. Après un brillant 19,94 au bac et une année passée en université américaine, le jeune de Toutainville vient de disputer les championnats du monde des moins de 21 ans en ski nautique. Prochain objectif : la qualification pour les Euros en août.

Par David Frotté

Pas facile de l'attraper

Il était revenu à Noël dernier, mais faire du ski nautique en hiver en Normandie, ce n'était pas vraiment le meilleur plan.

Alors on a dû attendre un peu plus longtemps, jusqu'à la fin de son année universitaire, là-bas en Louisianne à Monroe aux Etats-Unis. Le tremplin idéal pour tout jeune skieur nautique, avec un bras du Mississipi dans le campus, à 500 m à peine des logements étudiants.

80 % des skieurs européens ont fait ça pour progresser. S'entraîner ici, c'est la référence avec 29 titres en 40 ans pour cette école aux Nationals.
Tanguy Nédeau

Il y a découvert un autre monde, des installations dignes du monde professionnel, l'ambiance campus et la mentalité américaine.

Rencontre avec Tanguy Nédeau, de retour des Etats-Unis. Attention aux yeux !
 
Le rêve américain de Tanguy Nédeau, champion normand de ski nautique

Chez les Nédeau, le ski nautique est une histoire de famille. Le papa, Jean-Marie, a initié tout le monde : sa femme, et tous ces enfants. Skiant même avec eux entre les pieds dès l'âge de 3 ans.
Au club de Toutainville d'abord, Tanguy a pratiqué le baby-ski. Puis, à l'adolescence direction Lacanau (33) l'été, THE "place to be" en France pour les passionnés.
 
Ski nautique et wake-board à Toutainville

En slalom comme en saut, Tanguy se fait rapidement remarquer, par une ancienne vice-championne du monde.

Il avait douze ans. Et elle nous a dit : "Il a des prédispositions. Ca me plairait de lui transmettre mon savoir et de l'amener à la compétition.
Jean-Marie Nédeau

Les médailles vont rapidement s'accumuler. Mais cet été, c'est le grand test.

Première étape : les championnats du monde des moins de 21 ans, au Canada, la semaine dernière avec l'équipe de France. Grosse déception avec une chute "inexplicable" en slalom, compensée un peu par une intéressante 14e place en saut (53 mètres).

Beaucoup d'apprentissage, un peu de frustration mais qui se transforme en envie pour repartir s'entraîner avant les championnats d'Europe début août.
Tanguy Nédeau

Entre-temps, il y aura les championnats de France ce week-end, à Muret (31).

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Météo du vendredi 12 juillet

Les + Lus