Transat Jacques Vabre : l'astronaute dieppois Thomas Pesquet fait le “voyage retour” en Imoca

Thomas Pesquet avant le départ à Salvador de Bahia. Une tenue de voyage moins encombrante que la combinaison de spationaute... / © Stéphane L'Hôte
Thomas Pesquet avant le départ à Salvador de Bahia. Une tenue de voyage moins encombrante que la combinaison de spationaute... / © Stéphane L'Hôte

Un astronaute parmi les skippers. Thomas Pesquet va embarquer ce mercredi 13 novembre à Salvador de Bahia pour la traversée vers Lorient. Il sera le passager du skipper Tanguy De Lamotte sur le voilier "Initiatives coeur" qui parcourt les océans pour permettre à des enfants d'être opérés du coeur.

Par Sylvie Callier


Thomas Pesquet a déjà fait le "voyage retour" le plus périlleux qui soit. 400 kilomètres de chute en capsule spatiale avec le commandant russe Oleg Novitsky. Il s'appête à naviguer plus calmement pour le convoyage du bateau "Initiatives coeur" de la Transat Jacques Vabre.

L'astronaute embarque avec le skipper et architecte naval Tanguy de Lamotte et deux membres de l'équipe engagée dans la "Transat Jacques Vabre". Le bateau fera la traversée vers Lorient. L'astronaute et pilote de ligne pourra apprécier les sensations procurées par les foils , qui élèvent le bateau sur l'eau et lui donnent de la vitesse.

Thomas Pesquet, 41 ans, est le parrain de ce bateau depuis 2017.  "Initiatives coeur" arrivé 7e de cette Transat Jacques Vabre, catégorie Imoca, a fait sa course en 14 jours, 9 heures et 30 minutes. Les skippers Sam Davies et Paul Meihat ont pu collecter l'argent nécessaire à des opérations cardiaques pour 27 enfants.

Pas question de prendre des risques inutiles, Thomas Pesquet. L'astronaute dieppois doit garder toutes ses aptitudes pour repartir prochainement dans l'Espace.

 


 Le but est de montrer à Thomas comment on vit aussi longtemps en mer, faire des parallèles avec l'Espace, montrer que ces modes de vie sont assez extrêmes

C'est un milieu qui n'est pas fait pour l'Homme, comme dans l'Espace, on s'entoure de techniques et de technologies. Il y a de la préparation physique pour résister.Il y a la gestion de la nourriture, de l'éloignement avec les proches. On se rend compte qu'il y a des choses en commun.

 
Transat Jacques Vabre : l'astronaute Thomas Pesquet prêt pour le voyage retour en Imoca
Reportage de K. Saidi et T. Pesquet. Montage : C. Charbonnier

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus