Important incendie à Rives-en-Seine dans une entreprise de terreau végétal

L'incendie a démarré ce lundi 27 juillet dans la nuit, il a ravagé une partie de l'entreprise Biolandes à Rives-en-Seine, d'importants moyens ont été déployés sur place.

Image d'illustration
Image d'illustration © PHILIPPE HUGUEN / AFP
L'incendie s'est déclaré vers 3h30 du matin ce lundi 27 juillet 2020 dans l'entreprise Biolandes à Saint-Wandrille-Rançon. Selon la préfecture, le feu s'est propagé dans un entrepôt de décharge de déchets verts et de bois. L'entrepôt fait 4 000 m2, le feu en a ravagé plus de la moitié. Les pompiers dépêchés sur place ont pu préserver 1700 m2.

A 11h30, l'incendie dit "de masse" était maîtrisé mais l'intervention des pompiers doit encore se poursuivre une bonne partie de la journée a informé le SDIS 76.
 
Incendie Biolandes à Rives-en-Seine

Biolandes produit notamment du terreau végétal et emploie une dizaine de salariés, après cet incendie, ils sont 7 salariés en chômage technique.

74 pompiers et 38 engins

Selon France Bleu Normandie, 70 pompiers se sont déplacés surplace pour contenir ce feu, ce sont " des écorces de pin, des déchets verts et de la fibre de lin qui ont brûlé." Selon le commandant en charge des opérations du SDIS 76 (Service départemental d'incendie et de secours), il a fallu engager 38 engins au plus fort de l'incendie et 74 sapeurs pompiers. En plus des déchets végétaux, la chaine d'ensachage de produits finis a également brûlée.

A la mi-journée, 59 sapeurs-pompiers sont encore sur place.
A 10H30 ce lundi 27 juillet, les pompiers sont toujours surplace, le foyer principal a été éteint reste à surveiller des foyers secondaires.
A 10H30 ce lundi 27 juillet, les pompiers sont toujours surplace, le foyer principal a été éteint reste à surveiller des foyers secondaires. © Bérangère Dunglas / France Télévisions


Une enquête est en cours


La préfecture de Seine-Maritime souligne qu'il n'y a pas de risque de pollution fluviale, Biolandes est à proximité des bords de Seine. Par précaution, les pompiers ont installé un bassin de rétention pour les eaux de ruissellement, des relevés de toxicité des fumées n'ont pas révélé de pollution.
Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes de cet incendie.



 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
incendie faits divers
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter