Insolite : un pizzaïolo à vélo s'installe sur les marchés de l'agglomération rouennaise !

Le vélo fait de plus en plus d'adeptes, y compris chez les entrepreneurs. Après le plombier à vélo et le vélo-taxi, voici le pizzaïolo à vélo ! Paul Simon tracte sa pizzéria mobile avec sa bicyclette, et déploie sa petite entreprise sur les marchés de Saint-Etienne du Rouvray et de Sotteville.

© O. Flavien, Ftv

Sa petite entreprise tient dans quelques mètres cubes : un four, quelques tables pliantes, un mini barnum, et le tour est joué ! Ce dimanche matin sur le marché de l'église de Saint-Etienne du Rouvray, Paul Simon a déplié sa carriole, qu'il tracte...à la force de ses jambes !  Et il faut le dire aussi, soutenu dans son effort par l'assistance électrique de sa bicyclette. 

La pizzeria itinérante de Paul se déplie en deux temps trois mouvements, et a vite trouvé sa place sur les marchés de l'agglomération. "C'est taillé pour la proximité, 4 m2 au sol ! L'idée c'était aussi une pizzéria pop up, un jour je m'installe là, un autre jour ailleurs !". 

S'il n'est pas un  "italiano vero", le pizzaïolo a une préférence pour la pizza napolitaine, dont il a appris les secrets auprès d'un maestro toulousain, et chez un traiteur italien.

"C'est un pizza qui est cuite normalement au feu de bois, étalée à la main, c'est un peu slappé -tapé et balancé entre les mains-, avec une certaine maturation. On les reconnait parcequ'elles ont des bords importants. c'est pas de la pizza au rouleau, c'est une pizza faite à la main !". Une recette rendue possible grâce à un petit four transportable dont la cuisson à très hautes températures rappelle celle du feu de bois.

Insolite : un pizzaïolo à vélo s'installe sur les marchés de l'agglo ! ©FTV

Ceux qui ont goûté la pizza de Paul, le pizzaïolo à la bicicletta, reviennent volontiers se régaler d'une Marghérita ou d'une Formaggio. 

Ce concept de pizzéria itinérante tractée par un vélo existe déjà en Angleterre ou au Danemark. Une idée qui séduit aussi les normands, comme cette jeune femme de Sotteville les Rouen qui est venue sur le marché de Saint-Etienne-du-Rouvray dimanche matin parcequ'elle avait entendu parler de cette initiative. "Le fait que ce soit à vélo donc le côté écologique, le côté entrepreneur et nouvelle initiative aussi j'aime bien alors je me suis dit que j'allais goûter ses pizzas !".

Parce qu'il vit à saint Etienne, Paul Simon souhaitait y vendre ses pizzas, mais il s'installe aussi le jeudi sur le marché de Sotteville, et continue de prospecter pour trouver d'autres lieux où se poser.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
insolite innovation économie