Des électeurs empêchés de voter après un "toilettage" des listes électorales

Publié le Mis à jour le
Écrit par Richard Plumet

Des habitants de Lillebonne (Seine-Maritime) sont mécontents : ils ne peuvent pas voter à l'élection présidentielle de 2022 car ils ont été radiés (sans le savoir) des listes électorales.

Alors que l'abstention progresse chaque année et mine la vie démocratique tout en fragilisant la représentativité des élus, des électeurs qui ont fait le déplacement jusqu'au bureau de vote pour le premier tour de l'élection présidentielle de 2022, ont été empêchés de voter.  

Mauvaise surprise

Des habitants de Lillebonne (Seine-Maritime) sont en colère. Le 10 avril 2022, en arrivant au bureau de vote ils ont découvert qu'ils n'étaient plus inscrits sur les listes électorales. Parmi eux : Franck Denisty, qui a appris qu'il était sur "la liste des radiés" et qu'il ne pouvait pas exercer son droit de vote.

Comme il l'a expliqué à notre journaliste Marie Benoist il ne comprend pas cette situation : "C'est une frustration ! C'est quand même une élection présidentielle, une échéance importante qui concerne tout le monde. Ça  fait des mois qu'on nous rabâche que chaque voix est importante, ça fait des mois qu'on culpabilise les gens parce que soi-disant ils ne votent pas, et donc on leur demande de remplir leur droit, et moi, je voulais le faire, et j'ai pas pu…"

"Ça fait 29 ans que j'habite Lillebonne, je ne vois pas pourquoi, du jour au lendemain, je ne vais pas pouvoir voter. Je ne m'étais jamais imaginé que cela pouvait m'arriver :"

Franck Denisty, électeur radié

Cet habitant de Lillebonne est d'autant plus mécontent que sa femme, domiciliée à la même adresse que lui, n'a pas été radiée et a pu voter. Franck Denisty, un brin en colère, confie qu'il aurait aimé être prévenu :

"C'est comme avec mon permis de conduire, tant que je ne reçois pas un courrier à la maison en me disant que je n'ai plus de points, je roule. Je ne suis pas toute les semaines en train d'aller regarder sur un site officiel pour vérifier que je suis encore en capacité de conduire. C'est la même chose pour le droit de vote !"

Dans le même cas, d'autres Lillebonnais ont partagé leur mésaventure sur les réseaux sociaux avant d'alerter la presse locale.
C'est ainsi qu'ils ont découvert avoir un point commun : les "radiés" ont tous déménagé lors des cinq dernières années. Certains dans la même commune et parfois dans la même rue !  

"Toilettage" en mairie

Alors pourquoi ces électeurs ont-ils été radiés ? L'explication est à chercher du côté de la mairie de Lillebonne où l'on précise d'emblée qu'il n'y a pas eu d'erreur ni de "bug informatique".

C'est le déménagement qui est en cause : le changement d'adresse n'a pas été précisément signalé en mairie pour figurer sur les registres électoraux comme le spécifie le code électoral.

Surtout qu'une mise à jour des listes électorales, un "toilettage", a eu lieu dans la commune au début de l'année 2022.
Une commission municipale a ainsi passé en revue les personnes susceptibles d'être radiées  comme le raconte  Christine Déchamps, maire (SE) de Lillebonne : "Une carte électorale a été envoyée, puis un courrier a été envoyé ; les deux sont revenus avec la mention "n'habite plus à l'adresse indiquée". Donc, fort de ces deux indices concordants, la commission  statue sur radiation ou pas radiation."   

durée de la vidéo : 02min 02
VIDEO : des électeurs empêchés de voter ©France Télévisions

Peut-être en juin pour les législatives

Les électeurs qui ont été radiés des listes électorales et qui souhaitent encore voter pour le second tour de la présidentielle, doivent saisir en urgence le tribunal, et ce même le jour de l'élection. 


Et pour tenter de participer aux élections législatives de juin 2022, ils doivent se faire réinscrire sans tarder auprès de leur mairie.