Luneray : une entreprise de parkas haut de gamme choisit de relocaliser sa production

La marque "Maison Décalé" spécialisée dans la confection de parkas, a choisi de relocaliser sa production à Luneray. Le "Made in France" est plus que jamais un argument de vente.

La marque seino-marine "Maison Décalé" a choisi de relocaliser sa production
La marque seino-marine "Maison Décalé" a choisi de relocaliser sa production © J. Rousseau, FTV

De beaux tissus, des matières nobles et des coupes impeccables...ici à Luneray, dans l'atelier de confection de la marque "Maison Décalé" , les ouvrières ont le sentiment de faire de la belle ouvrage. Elles élaborent actuellement la nouvelle collection de parkas de cette marque haut de gamme, qui arbore fièrement au revers de ces vêtements l'estampille "fabrication française". Les tissus sont bien d'origine française, seules les fermetures à glissières proviennent de Suisse.

"On est sur des vêtements qui sont étanches, respirants, dans des matières très nobles. On est un des rares fabricants à utiliser cette qualité de tissus qui sont généralement utilisés pour l'armée, pour les vêtements de travail, pour les pompiers" nous explique François Puech D'Allissac, le co-créateur de la marque "Maison Décalé".

Relocaliser la production et promouvoir le "Made in France"

L'entreprise faisait fabriquer ses anciennes productions à l'étranger, mais depuis cette nouvelle collection de parkas, le choix a été fait de relocaliser en France.

"En fabriquant en France, poursuit François Puech D'Alissac, nous ne perdons pas d'argent. On n'en gagne moins que lorsque nous fabriquions en Chine, mais cette relocalisation va pérenniser l'entreprise, la rendre plus solide, plus réactive, et aussi sans doute plus dans l'air du temps" .

La marque "Maison Décalé" relocalise sa production à Luneray (76) ©FTV

Quatre couturières s'affairent actuellement dans l'atelier de Luneray, elles devraient être une dizaine d'ici quelques mois. "Là c'est vraiment du travail manuel, personnalisé et de qualité. On apporte notre touche à nous aussi" se réjouit Sylvie Béchet, couturière dans l'entreprise. "On fait de la confection de pièces uniques, chaque modèle a sa personnalité" poursuit Lusine Perosyan une autre couturière de Luneray.

100 000 euros vont être investis dans l'entreprise au cours de ce premier trimestre. Les parkas sont déjà en vente dans la boutique "Maison Décalé" de Rouen, alors qu'un second magasin devrait ouvrir prochainement à Deauville.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie entreprises