• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

A Malaunay, le maire fait le bilan de ses investissements dans l'énergie solaire

Guillaume Coutey, le maire de Malaunay, devant l'église de sa commune équipée de panneaux photovoltaïques / © France 3 Normandie / Stéphane L'Hôte
Guillaume Coutey, le maire de Malaunay, devant l'église de sa commune équipée de panneaux photovoltaïques / © France 3 Normandie / Stéphane L'Hôte

Au lendemain des annonces du gouvernement pour développer cette énergie renouvelable sur le territoire français, retour dans cette commune, située à l'ouest de Rouen, qui a déjà équipé son église et bientôt ses écoles de panneaux photovoltaïques. 

Par avec AFP

Depuis 2014, Guillaume Coutey, maire PS de Malaunay, fait feu de tout bois pour parvenir à l'objectif qu'il s'est fixé. En 2020, en effet, la ville s'est engagée à couvrir  20 % de la demande électrique du territoire grâce aux énergies renouvelables.

Depuis octobre 2017, 135m2 de tuiles photovoltaïques recouvrent le toit de l'église

Fin mai, la municipalité parvenait à récolter via un financement participatif les 50 000 euros sollicités pour installer de nouveaux panneaux solaires sur le groupe scolaire Brassens et l'école municipale de musique et des arts.
Financement participatif de panneaux solaires à Malaunay

Au lendemain du plan solaire annoncé par Sébastien Lecornu, le secrétaire d'Etat auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire, Pol Rémy Barjavel et Stéphane L'Hôte sont allés recueillir son retour sur expérience dans le domaine du développement de l'énergie solaire.

Il est important qu'il y ait des défricheurs pour pouvoir ensuite travailler avec les différentes autorités sur une évolution de la réglementation et les points de blocage qui peuvent se poser au fur et à mesure. 

Guillaume Coutey, maire PS de Malaunay (76)

 
A Malaunay, le maire fait le bilan de ses investissements dans l'énergie solaire


Principales mesures du plan solaire 


Aides supplémentaires pour les particuliers, mobilisation de la grande distribution et des terrains de l'armée, le gouvernement a dévoilé ce jeudi 28 juin une série de mesures pour développer l'énergie solaire sur le territoire.
  • Pour les particuliers


Pour développer le solaire thermique, c'est-à-dire la production de chaleur à partir de panneaux photovoltaïques, le gouvernement va  augmenter la prime à l'achat des chauffages et chauffe-eau solaires à partir de 2019. Des mesures sont également prévues pour développer l'autoconsommation (exonération de taxes, tiers financement, appel à projets pour les projets collectifs, etc.).
 
  • Engagement des acteurs de la grande distribution et de l'armée

En échange de mesures de simplification des règles d'urbanisme pour installer des panneaux photovoltaïques sur leurs toits, des acteurs de la grande distribution se sont finalement engagés à développer des projets sur leurs magasins.
  
Par ailleurs, l'armée s'est engagée à mobiliser 2 000 hectares pour des parcs solaires d'ici à 2025, tandis que la SNCF va étudier la mise à disposition de terrains.
  • Labelisation 

Le gouvernement va enfin créer les labels "Ville solaire" et "Département solaire", pour les collectivités qui s'engageront sur une surface minimale de solaire par habitant et réaliseront un "cadastre solaire" évaluant le potentiel des toitures sur leur territoire. 
      


Des progrès encourageants 



La France s'est fixé comme objectif d'installer entre 18 200 et 20 200 mégawatts (MW) de capacités solaires d'ici à 2023, contre environ 8 300 MW à fin mars 2018. 

La part des énergies renouvelables dans la consommation finale brute d’énergie de la France a progressé de près de 7 points entre 2006 ( 9,3 % ) et 2016 (16 %).
 
    
    
    

Sur le même sujet

L'origine des oeufs de Pâques - avril 2019

Les + Lus