Appel à témoins après le meurtre de Canteleu

La police recherche les témoins d'une altercation qui a eu lieu il y a une semaine avenue Allende

© France 3 Haute-Normandie

Pour comprendre ce qui s'est passé

La brigade criminelle de la Sûreté Départementale de Seine-Maritime lance un appel à témoins après l'attaque au couteau qui causé la mort  d'un homme il y a une semaine à Canteleu.
Les enquêteurs sont à la recherche de tout témoignage sur la victime et sur les circonstances de l'altercation qui a eu lieu le 14 septembre vers 19h30 près de l'arrêt de bus Teor de l'avenue Allende

Trois numéros de téléphone sont à votre disposition :
02.32.81.42.66
02.32.81.42.54
02.32.81.42.55


C'est à la demande du juge d'instruction qui instruit cette affaire (où un suspect a été arrêté) que les policiers font appel à toute personne susceptible d'apporter des précisions aussi bien sur l'altercation que sur la personnalité de la victime. Une semaine après les faits, des zones d'ombres subsistent et les enquêteurs ont la certitude que des passants et des riverains ont été témoins de la scène où la victime a reçu un coup de couteau.  

L'examen des enregistrements vidéo de la station TEOR montre en effet un homme avec une valise qui attend le bus, et qui au moment de l'attaque, se lève pour voir ce qui passe juste à côté avant de se rasseoir… Sans compter, que la météo était ce jour là plutôt clémente et que dans les habitations voisines, des fenêtres étaient ouvertes…
Les policiers de la brigade criminelle, qui enquêtent à charge et à décharge (c'est-à-dire qu'ils vérifient ce que leur dit le suspect) ont également très peu d'informations sur la victime : c'est par la presse qu'ils ont appris qu'elle avait un frère…
Les enquêteurs souhaitent, pour établir la personnalité de la victime, entrer en contact avec ses proches et sa famille.

Et puis les hommes de la crim' aimeraient bien retrouver la trace d'un certain Franck, qui aurait été impliqué dans une autre altercation (faisant suite à un refus de donner une cigarette) survenue 15 jours avant celle qui a coûté la vie à l'homme de 30 ans.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice police société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter