Menacé de fermeture, l'aéroport de Rouen bénéficie d'un sursis d'un an

© France 3 Haute-Normandie
© France 3 Haute-Normandie

Coûteux et peu fréquenté, Rouen-Boos pourrait fermer, à moins que des investisseurs privés se mobilisent….

Par Richard Plumet

Entre Paris Le Havre  et Deauville

Piste pas assez longue pour de grands avions, proximité de Paris et choix politique de soutenir un grand et unique aéroport régional à Deauville : l'aéroport de Rouen traverse depuis ces dix dernières années une zone de fortes turbulences.  Menacé de fermeture par les collectivités locales,  Rouen-Boos coûte chaque année 1 million d'euros à la Métropole, alors que  son trafic est en chute libre...

Mais ce 10 juillet 2015, trois présidents ont accordé un sursis d'un an au moribond. Roland Marut (président  du syndicat mixte de gestion de l’Aéroport Rouen Vallée de Seine), Christian Hérail (président de la CCI-Chambre de Commerce et d'Industrie de Rouen) et Frédéric Sanchez (président de la Métropole Rouen-Normandie) ont finalement signé la prolongation d'un an du contrat de  délégation  de service public.

Un délai supplémentaire qui va permettre d'étudier trois scénarios : le maintien du site en aéroport, la transformation en aérodrome ou la fermeture totale de l'aéroport…

VIDEO France 3 Haute-Normandie : les précisions de Frédéric Sanchez, président (PS) de la Métropole Rouen Normandie
10/07/2015_sursis_aéroport_rouen

 

Le communiqué de la Métropole Rouen Normandie:

Le trafic de l’aéroport Rouen Vallée de Seine est en baisse depuis une quinzaine d’années. Cette situation est due notamment à la disparition des lignes voyageurs régulières. Les questions de la gestion et du financement de l’aéroport sont donc posées.

Dans ce contexte, la Métropole Rouen Normandie avait lancé fin 2013 une étude sur le devenir de l’équipement. Cette étude s’est poursuivie par des échanges avec les différents utilisateurs de l’aéroport. Ils ont notamment permis d’apprécier les enjeux liés aux impératifs de santé (transports d’organes et  rapatriements sanitaires) ainsi qu’à l’impact des vols d’affaires sur l’économie locale.

Ces éléments ont amené le syndicat mixte de gestion de l’aéroport Rouen Vallée de Seine, qui associe la Métropole Rouen Normandie et la Chambre de Commerce et d’Industrie de Rouen dans le financement et la gestion de l’aéroport, à proposer de prolonger pour une période d’un an, le contrat de délégation de service public de l’aéroport.
Parallèlement, les réflexions se poursuivent pour définir une forme juridique permettant l’apport de capitaux privés dans le financement et la gouvernance de l’équipement.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus