Pont Mathilde : la condamnation du chauffeur confirmée en appel

Publié le Mis à jour le
Écrit par @pgcreignou

En avril 2014, le chauffeur du camion accidenté qui avait provoqué l'incendie de ce pont de Rouen avait écopé de 8 mois de prison avec sursis et d'une suspension de permis de deux mois. Ce délibéré a été conforté en appel.

En avril 2014, l'imprudent avait été condamné pour « destruction par incendie provoqué par manquement à obligation de sécurité », mais relaxé pour mise en danger de la vie d'autrui et usage illicite de cannabis. Ce mercredi, la Cour d'Appel a confirmé le délibéré. Le jeune homme avait comparu en février 2014. Civilement, le conducteur n'est pas jugé non plus responsable des dommages, son employeur et l'assureur de cette société de transports devront en répondre.

Le 29 octobre 2013, le camion chargé d'hydrocarbures accidenté s'était embrasé sur le pont, provoquant des dégâts considérables. Un tablier en feu et en contrebas, des caravanes de forains stationnés sous la structure avaient été détruites par les flammes.


Chantier hors-norme et circulation difficile


Les conséquences de l'accident ont été lourdes pour les Rouennais et les personnes de passage dans la capitale haut-normande. Travaux, déviations et bouchons ont rythmé la circulation pendant deux années, avant la réouverture de l'axe routier en août 2014.


Revoir la saga du pont Mathilde

durée de la vidéo: 10 min 03
Le récit du retour de Mathilde