Cet article date de plus de 5 ans

Port de Rouen : des exportations de céréales en hausse malgré une mauvaise météo

Le grand port maritime de Rouen a fait l'une de ses meilleures campagnes céréalières en 2014-2015, malgré des conditions météorologiques ayant affecté le blé.
© Laurent Lagneau / France 3 Haute-Normandie
Le résultat est bon, malgré une mauvaise météo. Les exportations de la campagne 2014-2015 du grand port maritime de Rouen, qui va du 1er juillet au 30 juin, totalisent 7,61 Mt de céréales, son deuxième meilleur résultat depuis dix ans. Il reste le premier port céréalier d'exportation en Europe.
 

La qualité du blé affectée

Ce résultat est en progression depuis la quatrième année consécutive, malgré des conditions météorologiques difficiles pendant la campagne 2014, qui ont affecté la qualité du blé fourrager. Il a notamment beaucoup plu pendant l’été dernier et la Haute-Normandie a connu des températures supérieures à la normale pendant l’année. La production de blé, qui représente la majeure partie des exportations depuis le port maritime de Rouen, a légèrement diminué dans la région, avec un rendement en baisse de seulement 2% : c’est surtout sa qualité qui a été affectée.

La forte pluviométrie, qui a entraîné une germination précoce du blé avant sa moisson, a provoqué son déclassement en « blé fourrager », autrement dit en céréale destinée à l’alimentation animale, vendue moins cher que le blé servant à fabriquer de la farine. Selon la direction d’Haropa, qui réunit les ports de Rouen, du Havre et de Paris, la trop forte proportion de blé fourrager ne correspondait pas « aux exigences des marchés traditionnels meuniers du port de Rouen ». Elle a été notamment compensée par la baisse de l’euro par rapport au dollar.
 

Une ouverture vers l’Asie du sud-est

Les principales destinations des marchandises exportées restent les mêmes : ce sont respectivement l’Algérie, la Chine, le Maroc, l’Egypte et l’Espagne. 0,86 Mt de céréales (11% du total) ont été exportées vers les pays d’Asie du sud-est (Philippines, Thaïlande, Bangladesh et Corée du Sud), une « première » selon la direction du port. Le chantier de développement du chenal est toujours en cours. L'entreprise céréalière Beuzelin construit, quant à elle, un silo de 50 000 t sur le port. 

VIDEO : le reportage de Catherine Lecompte et Olivier Flavien avec les interviews : 
durée de la vidéo: 01 min 49
Bilan campagne céréalière port de Rouen

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie transports transports maritimes grand port maritime