On vous explique comment se passe un test Covid-19 : "je m'attendais à pire" admet Caroline

Du prélèvement au résultat, découvrez les coulisses d'un test virologique : un test dans un labo du Havre et dans un "drive" à Caen, où Caroline vient de réaliser son dépistage avant de partir en vacances voir ses proches.
 

On vous explique comment se passe un test Covid-19 : "je m'attendais à pire"  admet Caroline
On vous explique comment se passe un test Covid-19 : "je m'attendais à pire" admet Caroline © PHOTOPQR/L'ALSACE/MAXPPP
Désormais, les tests de dépistage peuvent être effectués à la demande du patient et plus seulement sur ordonnance en cas de symptômes (fièvre, fatigue,  toux sèche, maux de gorge, courbatures, diarrhée…) . Il peut être réalisé dans un centre de test ou sans ordonnance ni rendez-vous dans des "drive piétons".

Comment se passe le test PCR (le prélèvement nasal) ?

Pour commencer, une sorte de grand coton tige, un "écouvillon" est introduit dans les narines pour un "prélèvement naso-pharyngé". 

Je vais voir mes parents dans une semaine pour les vacances. On a fait super attention jusqu'ici et puis mon fils de quatre ans est retourné à l'école, alors je me dis que si ça peut éviter de contaminer un proche, c'est important.

Caroline

"Ce serait dommage d'être porteur du virus et de ne pas le savoir alors que c'est si simple de faire le test" poursuit Caroline. "Ca prend deux minutes, ca ne fait pas mal. Bon j'ai été un peu surprise parce que je pensais que ce serait juste une narine. L'écouvillon dans la seconde narine, c'était la surprise..."

"C'est un mélange entre une chatouille et un gratouillis. Ce n'est pas agréable mais c'est facilement supportable"
précise Caroline, "mon fils de 4 ans l'a supporté sans aucun souci." 

Nous aurons le résultat sous 24 heures. Si c'est positif au covid-19 le médecin nous appelle. Sinon, c'est que tout va bien.


Entre le 20 et le 26 juin dernier, 15 047 tests ont été réalisés en Normandie :

Comment le test est-il traité, en laboratoire ?

Une fois le prélèvement effectué, il est envoyé par coursier spécialisé dans un laboratoire d'analyses médicales.

Dans le laboratoire, il est d'abord placé sous une puissante hotte aspirante. Le virus va être neutralisé. Le prélèvement est ensuite transféré dans un automate. Echantillonnage, ajout de réactif : si le virus est présent, son génome va être lentement isolé.
 

Le test utilisé dans ce laboratoire havrais est fabriqué en Corée du Sud. Il cible 3 gènes.
L'un est commun à tous les coronavirus, les deux autres appartiennent au seul SARS COV 2.

Une sonde va venir s'hybrider sur ce matériel génétique, et ça va permettre à la fois de le multiplier et de le marquer.
On pourrait rechercher tout le génome, mais c'est beaucoup plus facile de se focaliser sur trois gènes qui sont spécifiques de ce virus. Et quand on les détecte, c'est que le virus est là.

- Fabienne Artur, biologiste en charge du département de microbiologie de Biocéane


Après l'automate, duplication et ciblage ont lieu dans le "thermocycleur".
En deux heures, il donne des résultats directement exploitables.
 
Le Havre : suivi d'un test Covid-19
VIDEO : le reportage d'Eric Proença Pina et Karima Saïdi
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
baie de seine coronavirus santé société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter