Pêche à la coquille : la concurrence britannique au menu du prochain conseil européen

La surpêche anglaise de la coquille Saint-Jacques en Baie de Seine. Ce sujet ne figurait pas à l'ordre du jour du conseil des ministres européens du 14 novembre à Bruxelles. Les maires de Dieppe et du Tréport se sont fait entendre


Comment des coquillards anglais et irlandais peuvent-ils pêcher 10 tonnes de coquilles 7 jours sur 7 au large des côtes normandes ? La question pressante des pêcheurs normands sera posée devant tous les ministres européens lundi.


Les maires de Dieppe et du Tréport ont eu la confirmation vendredi du secrétaire d'Etat Alain Vidalies. 

"Les deux élus, en appui des revendications des représentants professionnels de la pêche, demandent que soit instauré ou réactivé un minimum de règles communes à l'’ensemble des pêcheurs, afin que cessent les excès de pêche à la coquille et la concurrence déloyale de certains navires étrangers en Manche Est, dommageables pour le milieu et
pour les pêcheries du littoral normand."

(extrait du communiqué de la ville de Dieppe)

Depuis le début de la saison, de petits coquillards anglais et irlandais pêchent abondamment sur les meilleurs gisements de la Baie de Seine. Ils ne respectent pas les quotas.



L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité