Plus de 1,17 million d'euros dans les caisses du RN grâce à la Normandie, Jackpot pour le parti de Bardella après les législatives

Près de 600 000 électeurs normands ont voté pour le Rassemblement National au 1er tour des législatives anticipées. Le parti de Jordan Bardella a raflé 6 sièges de députés. Ces totaux historiques en Normandie permettent au RN de gagner plus d'un million d'euros. Explications

Le Rassemblement National n'a pas tout perdu au soir du second tour des élections législatives anticipées. Si le parti de Marine Le Pen a échoué à devenir la première force politique à l'Assemblée nationale, il a tout de même réussi à remplir ses caisses. Un pécule bienheureux alors que le RN doit éponger une dette de 17 millions d'euros. 

Pour se financer, les partis politiques peuvent recevoir des dons privés, mais ils comptent aussi énormément sur le versement de deniers publics. Le montant versé par l'Etat est calculé en fonction du nombre de voix obtenues lors du premier tour des élections législatives et du nombre de parlementaires finalement élus, en vertu de la loi sur le financement de la vie politique, datant de 1988. Cette année, ces aides publiques se sont élevées à près de 66,5 millions d’euros, pour l'ensemble des partis, d'après un décret paru le 2 février. 

Plus de 1,17 million d'euros grâce aux électeurs normands

En 2024, sur la base des législatives de 2022, le RN doit toucher 10 176 000 €. Dès l'an prochain, grâce à sa poussée dans l'hémicycle, il touchera bien plus, notamment grâce à la Normandie. Dans la région, 592 317 électeurs ont placé dans l'urne un bulletin du Rassemblement National. 

Chaque voix valant autour de 1,60 €, le parti de Jordan Bardella va recevoir plus de 947 000 € au titre des suffrages exprimés en sa faveur. Parallèlement, en passant de quatre à six députés dans la région, il touchera 222 000 € supplémentaires, car pour chaque parlementaire élu, un parti touche environ 37 000 €. Au total, c'est donc près de 1 169 000 euros que le RN touchera grâce aux suffrages des Normands. Toutefois, il conviendra de voir si la parité des candidats a été respectée, car si tel n'est pas le cas, des pénalités financières pourraient être prononcées.

Cela dit, le butin de campagne offre tout de même de quoi se consoler un peu des moins bons résultats qu'attendu, et préparer plus sereinement les prochaines présidentielles. 

L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Normandie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité