Pour son édition 2024, le directeur de Normandie impressionniste a voulu un festival "gourmand"

durée de la vidéo : 00h01mn15s
{} ©France Television

Philippe Platel est le directeur de Normandie impressionniste depuis février 2022. Pour l'édition 2024, il a poursuivi le travail mené par l'équipe précédente pour proposer 150 manifestations sur toute la Normandie. Sur le plateau de Bavette normande, il explique son projet à Julie Howlett.

Le festival Normandie impressionniste a vu le jour en 2010. Pour sa cinquième édition, la première sous la direction de Philippe Platel, l'événement propose 150 expositions sur le territoire normand. Le festival est placé sous le signe de la pluridisciplinarité. Un concept que Philippe Platel a pu expérimenter en Australie où il a été attaché culturel pendant cinq ans. 

"C'est un petit pays culturellement parlant, où chaque grande ville a son "festival des arts", à Sydney ou à Melbourne par exemple. Ils sont pluridisciplinaires et vont chercher leurs sources dans l'histoire ancestrale. Dans la culture aborigène, mélanger toutes les formes de création est quelque chose de courant quand il y a un festival. On peut faire de la danse, de la peinture et de la musique par exemple. Et puis quand les colons sont arrivés, ils ont construit des villes très rapidement, sans créer un opéra, un théâtre ou une salle de musique. Il y avait une seule salle où l'on pouvait tout faire. Cela a amené cette culture pluridisciplinaire que je trouve très intéressante. En Australie, un "festival des arts" mélange un peu de tout, ça permet aussi de mélanger les publics" détaille Philippe Platel. 

"Un festival gourmand"

Sous sa houlette, une réflexion a été menée sur la question de ce qu'était un festival. 

Par le passé, Normandie impressionniste pouvait être considéré comme un label attribué à beaucoup de projets. On a souhaité aller dans la continuité de ce qui avait été entrepris lors de l’édition de 2020. C’est-à-dire en revenant aux fondamentaux d’un festival. C’est un moment où il se passe des choses exceptionnelles, où l’on vit des moments qu’on ne vit pas d’habitude. Un peu comme lorsque l’on arrive au festival d’Avignon avec l’idée de voir deux ou trois pièces et que l’on repart en en ayant vu une vingtaine. C’est ça la gourmandise culturelle, créer un appétit culturel et d’avoir cette excitation autour d’un moment fort. C’est ce que l’on a essayé de construire

Philippe Platel, directeur de Normandie impressionniste

Le festival offre donc un mélange d'expositions dans des musées, d'installations, d'événements éphémères et même une incursion dans la cuisine impressionniste, grâce au concours de chefs normands.

Un travail sur l'écologie

Disséminer les événements sur les cinq départements normands implique des déplacements. Le festival a donc travaillé à proposer des projets regroupés sur des voies de transport en commun. 

Émission Bavette normande diffusée le mercredi 24 avril à 0h10 sur France 3 Normandie / Rediffusion le jeudi 15 mai à 9h10.

À retrouver en replay sur france.tv

L'actualité "Sorties et loisirs" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sorties et loisirs" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité