Près de Rouen : 32 foyers privés d'eau potable suite à une contamination chimique

Publié le Mis à jour le
Écrit par Mathilde Riou
L'église de Saint-Pierre-de-Manneville, commune située dans le parc naturel des boucles de la Seine.
L'église de Saint-Pierre-de-Manneville, commune située dans le parc naturel des boucles de la Seine. © Facebook Mairie Saint-Pierre-de-Manneville

Plusieurs habitants du village Saint-Pierre-de-Manneville, situé dans les boucles de la Seine, sont privés d’eau potable.

La Métropole Rouen Normandie a informé la mairie de Saint-Pierre-de-Manneville (Seine-Maritime) de la présence du chlorure de vinyle monomère (CVM). Des recherches datant de l’été montrent un taux supérieur au seuil de 0.5 microgramme par litre. Cette concentration en CVM rend l’eau du robinet impropre à la consommation pour 32 familles. Les habitations concernées se trouvent dans le lieu-dit « le Marais » du village 

D'après les premiers constats des services de l'Eau, cette contamination pourrait être due à des canalisations vétustes et des tuyaux, trop vieux, en mauvais état.   

C'est un gaz, incolore, inodore qui se déplace dans la canalisation. Ce gaz est lié au tuyau en lui-même. C'est un tuyau en PVC installé avant les années 80. C'est cette problématique de tuyau qui pollue l'eau actuellement chez nous.

Nicolas Amice, maire (SE) Saint-Pierre-de-Maneville

Chaque foyer concerné a donc été informé par lettre recommandée. Des distributions de bouteilles d’eau ont été mises en place. Le maire du village, Nicolas Amice, a indiqué que "les bouteilles seront distribuées par Veolia uniquement en porte-à-porte." L’eau du robinet reste impropre à la consommation, mais peut être utilisée pour la cuisine et les boissons chaudes, si elle est portée à ébullition. Son usage pour la toilette est sans risques précise la Métropole. Toutefois, les consommateurs restent inquiets. C'est le cas d'Alexandre Jung qui préfère ne pas suivre les recommandations : "Apparemment ce n'était pas obligatoire étant donné que ça monte à ébullition ça tuerait la molécule néfaste mais je préfère utiliser l'eau en bouteille même pour cuisiner. Quand on a lu le mot cancer sur la brochure, on a eu peur donc par précaution, j'utilise l'eau en bouteille."

Si vous souhaitez connaître les dernières analyses d’eau réalisées dans votre commune cliquez ici 

12 autres communes à risques

Les recherches menées cet été sur le réseau de la Métropole Rouen Normandie ont démontré la potentialité de dépasser le seuil réglementaire dans 13 communes.

Par contre aucune restriction d'usage n'a été décrétée dans ces 12 villages. Dans un communiqué la Métropole précise : "Il n’y a donc aucune restriction d’usage. D'une façon générale, en cas d’absence ou au petit matin, il vous est recommandé d’ouvrir le robinet jusqu’à obtention d’eau fraîche avant de la boire. Ces dispositions sont réservées aux quelques abonnés ayant reçu cette information ».

Des travaux d'envergure sont prévus pour remédier à ces installations vétustes : c'est 4 millions d'euros sans doute ça ne sera pas assez pour la totalité. Mais l'objectif c'est de faire les 10 kilomètres de changement sur les deux ans à venir au maximum.

Jean-Pierre Breugnot Vice-président de la Métropole de Rouen en charge de l'eau et de l'assainissement

Les habitants de Saint-Pierre-de-Manneville concernés devraient attendre la fin de l'année 2022 pour consommer à nouveau l'eau du robinet.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.