Arrêté dans une rue de Rouen en flagrant délit d'exhibitionnisme sexuel

Rouen : la rue Saint-Gervais / © Google Street View-Septembre 2016
Rouen : la rue Saint-Gervais / © Google Street View-Septembre 2016

Un homme, qui diffusait en direct la vidéo de son exhibition sexuelle sur un réseau social, s'était approché de deux jeunes filles
 

Par Richard Plumet

Plusieurs équipes de différents services de l'hôtel de police de Rouen ont été mobilisées en même temps sur la même affaire hier après-midi.

C'est l'appel d'une habitante de Versailles (Yvelines) qui a déclenché l'alerte. Cette femme, membre d'un collectif militant qui surveille les réseaux sociaux pour dénoncer les comportements délictuels et à caractère sexuel, a informé les policiers rouennais qu'un habitant de Seine-Maritime a l'habitude de réaliser des directs vidéos sur le réseau Périscope.
 

De fréquents directs vidéo

Cet homme se filme, en montrant sa voiture et son visage, mais pas que.
Toujours avec la caméra de son smartphone, et toujours en direct, il se  rend dans des lieux publics de différentes communes de Seine-Maritime dont Rouen, recherche la présence de jeunes filles ou de jeunes femmes, baisse son pantalon et se masturbe devant elles tout en se filmant. 

La militante de Versailles précise que cet homme doit prochainement se rendre à Rouen pour un nouveau "live" sur le réseau social Periscope 


Identifié par ses vidéos

Saisie, la Sûreté départementale de Seine-Maritime prend l'affaire en main. A partir des précédentes vidéos de Périscope, le signalement de l'homme est récupéré. Des captures d'écran sont réalisées et le visage de l'exhibitionniste est diffusé, ainsi que la description précise de sa voiture, une Dacia Sandero.

C'est ainsi que plusieurs équipes sont mobilisées en tout début d'après-midi ce mardi (28 août 2018). A l'hôtel de police de Rouen, dans la salle du centre d'information et de commandement (le CIC) c'est grâce aux caméras de vidéo surveillance que la voiture du suspect est repérée sur la Sud III, à l'entrée de l'agglomération rouennaise.
Un des bureaux du centre d'information et de commandement de la DDSP 76 où arrivent tous les appels à Police-Secours (17) du département de Seine-Maritime. / © France 3 Normandie
Un des bureaux du centre d'information et de commandement de la DDSP 76 où arrivent tous les appels à Police-Secours (17) du département de Seine-Maritime. / © France 3 Normandie
 

Suivi discrètement

Pendant que le déplacement de la Dacia est suivi à distance par vidéo, un équipage de la BAC (Brigade Anti Criminalité) se positionne et débute une filature. Objectif des policiers en civil : pister l'individu et attendre qu'il débute sa prestation en live pour pouvoir l'interpeller en flagrant délit.

Ils suivent discrètement leur cible sur la rive gauche, franchissent la Seine, remontent le boulevard des Belges avant de bifurquer, vers 15h, vers le pensionnat Jean-Baptiste de la Salle.

Avant d'arriver devant l'école, l'homme tourne à droite et se gare, à cheval sur le trottoir, dans la petite et étroite rue du Roi, entre la rue Saint Gervais et la rue Crevier.


Deux jeunes victimes

Désormais à pied, et toujours suivi par les policiers, le suspect remonte la rue Saint-Gervais, passe devant l'entrée de J.B. , longe l'église Saint-Gervais (là où est mort Guillaume le Conquérant) continue son chemin rue Chasselièvre.

Il a repéré deux jeunes filles et il semble les suivre en tournant à droite et en montant la petite rue (en pente raide) Frédéric Deschamps.
 

 

En flagrant délit

L'homme sort son téléphone portable et débute la diffusion d'un direct vidéo sur Périscope. Les policiers suivent le live sur leur smartphone : le suspect s'approche des deux jeunes filles, baisse son pantalon et commence à se masturber tout en se filmant. Effrayées, les deux jeunes filles, des adolescentes âgées de 13 ans,  partent en courant en direction de Mont-Saint-Aignan.

Les hommes de la BAC passent alors à l'action et s'approchent rapidement. A la vue des policiers, l'exhibitionniste remonte prestement son pantalon et prend la fuite dans la rue Thomas Duboc.
 
© Photo : Laurent LAGNEAU : France 3 Normandie
© Photo : Laurent LAGNEAU : France 3 Normandie
 

Le fuyard est interpellé

C'est un peu plus bas, deux rues plus loin, rue Louis Thubeuf, à 15h40, qu'il est finalement rattrapé et interpellé. Il s'agit d'un habitant de Seine-Maritime âgé de 30 ans. Son téléphone est saisi et il est conduit à l'hôtel de police de Rouen où il est placé en garde à vue pour exhibition sexuelle.

L'enquête est en cours, notamment pour recenser les précédents faits d'exhibitionnisme de cet homme.

Quant aux deux ados approchées dans la rue Frédéric Deschamps, elles ont été retrouvées par la BAC. Avec leurs parents, elles doivent déposer plainte.
 

Un récidiviste ?

Ce jeudi matin (29 août 2018) alors que cet homme était toujours en garde à vue, on apprenait d'une source policière que des rapprochements sont établis avec des faits similaires et antérieurs. Certains remontant à plusieurs années, notamment à Mont-Saint-Aignan aux abords d'une résidence universitaire.

Les enquêteurs sont donc en train de déterminer si l'homme arrêté mardi à Rouen est l'auteur de  ces précédentes affaires d'exhibitionnisme.

 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Caen: Deux jours après la rentrée, le lycée Malherbe déjà bloqué

Les + Lus