Lubrizol : l'association des sinistrés touche une aide pour faire des expertises indépendantes sur la pollution

La mairie de Rouen a octroyé 15 000 euros de subventions à l'association des sinistrés de Lubrizol (ASL), un collectif de citoyens mobilisés depuis l'incendie de l'usine en septembre 2019.

Incendie de l'usine Lubrizol de Rouen le 26 septembre 2019 vu du ciel par un drone des sapeurs pompiers de Seine-Maritime
Incendie de l'usine Lubrizol de Rouen le 26 septembre 2019 vu du ciel par un drone des sapeurs pompiers de Seine-Maritime © SDIS 76

La ville de Rouen a voté cette subvention de 15 000 euros lors de son conseil municipal du 17 décembre 2020. Cette enveloppe attribuée à l'association des sinistrés de Lubrizol (ASL) va permettre à ces citoyens de financer de nouvelles expertises indépendantes.

 

Ca fait des mois qu'on se bat pour la vérité, l'argent c'est le nerf de la guerre, pour pouvoir faire des prélèvements et les comparer avec ceux de Lubrizol

Simon de Carvalho - Psdt de l'ASL

"L'idéal serait de faire un check-up et analyser de fond en comble notre environnement"

Pour l'association demandeuse de financement, il est important de faire des prélèvements indépendants, en plus de ceux qui ont été présentés par les indutriels et l'Etat. En ligne de mire, des produits dangereux et toxiques comme le chlore, le zinc ou encore le lithuim. Plusieurs laboratoires établissent des devis pour l'ASL, qui prévoit de faire des prélèvements pendant l'année 2021, à hauteur de leurs finances. Cette nouvelle campagne permettra d'enrichir leur dossier juridique.
 

Ça fait 1 an qu’on travaille dessus. On sait quelles substances ont brûlé, les marqueurs de cette incendie. On aimerait déterminer quel est le taux dans notre environnement, notamment sur des substances bien visées, qui ont brûlé en grande quantité, et n’apparaissent pas sur les prélèvements effectués pas les industriels.

Simon de Carvalho

Simon de Carvalho épluche depuis des mois tous les rapports d'expertises sur les conséquences de l'incendie de Lubrizol.
Simon de Carvalho épluche depuis des mois tous les rapports d'expertises sur les conséquences de l'incendie de Lubrizol. © Stéphane L'Hôte / France Télévisions

Des expertises trop tardives ?

Selon l'association des sinistrés de Lubrizol, il n'est pas trop tard pour faire des prélèvements tout au long de l'année prochaine. Les métaux lourds laissent des traces, les laboratoires pourraient notamment faire des analyses sur des arbres ou des cheveux d'habitants. Cette campagne va se préciser prochainement.

Non, ce n'est jamais trop tard, nous sommes des éponges, 9500 tonnes déversées c'est énorme, malheureusement la pollution n'a pas disparu par magie, elle est là, dans l'air qu'on respire, dans notre environnement

Simon de Carvalho - Psdt de l'ASL

Subventions pour l'ASL

Pour le maire, c'est une promesse de campagne

Lors de sa campagne pour les élections municipales de mars et juin 2020, Nicolas mayer Rossignol s'était engagé à soutenir cette participation citoyenne, un contre-pouvoir essentiel à ses yeux, face à l'Etat et aux industries. Ses 15 000 euros de subventions pourraient s'accompagner d'autres aides l'année prochaine, notamment si le conseil citoyen s'associe à ce projet. 

Après l'incendie, la parole et l'expertise des citoyens n'ont pas été assez prises en compte. Avec nos modestes moyens, on essaie de réparer cela et permettre aux citoyens de diligenter des études indépendantes

Nicolas Mayer Rossignol - Maire de Rouen

Pour le maire de Rouen, il est indispensable d'entendre la colère des habitants et prendre en compte leurs attentes, à savoir, des expertises indépendantes et transparentes.
Pour le maire de Rouen, il est indispensable d'entendre la colère des habitants et prendre en compte leurs attentes, à savoir, des expertises indépendantes et transparentes. © Stéphane L'Hôte / France Télévisions

L'état, les industriels et les citoyens

Ce sont les 3 acteurs qui doivent marcher ensemble et notamment, selon le maire, pour prévenir de nouvelles catastrophes. Les 3 acteurs permettent de garantir un équilibre.

Nous avons besoin de l'expertise citoyenne : des rouennais ont été gravement affectés, il y a eu des victimes sanitaires, psychologiques, sociales ... il y a des citoyens prêts à améliorer la sécurité de notre territoire, il faut les y aider.

Nicolas Mayer-Rossignol

Une étude sur les conséquences psychologiques

A l'initiative des universités de Rouen et Paris, une étude est menée "sur les conséquences psychologiques et des moyens d'adaptations mis en place par les personnes dans le cadre de l'accident Lubrizol et du COVID19."  L'association des sinistrés de Lubrizol transmette cette information et le lien de cette enquête pour enrichir les données des universitaires

Il s'agit d'une enquête de 30 minutes, anonyme, à remplir à partir d'un ordinateur et non pas d'un smartphone. 

 

 

Rappel des faits

Incendie du 26 septembre 2019

Commune de petit-Quevilly

Usine classée SEVESO seuil haut

9 500 tonnes de produits chimiques partis en fumée

 

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
lubrizol environnement pollution