ASTRONOMIE. Comment bien observer les étoiles et pourquoi l'Espace nous fascine autant ?

A l'occasion de la diffusion du documentaire "L'empire des lumières" sur notre antenne, qui suit des passionnés d'Ufologie, nous avons rencontré quelqu'un de plus... Scientifique. Gerard Pitrou est un astronome amateur rouennais, et partage sa passion autour de conférences ouvertes à tous.

Gérard Pitrou est un astronome amateur installé à Rouen. Il préside l'association "Les Vendredis de l'Astronomie".
Gérard Pitrou est un astronome amateur installé à Rouen. Il préside l'association "Les Vendredis de l'Astronomie". © Jonathan Pasque / France Télévisions
Gérard Pitrou est astronome amateur et responsable de l'association Les Vendredis de l'Astronomie, qui organise des conférences les premiers vendredis de chaque mois, à Rouen. Près d'une quarantaine d'habitués et passionnés se retrouve ainsi dans la salle Ostermeyer du quartier de la Préfecture pour aborder des thématiques comme "Les fusées et lanceurs spaciaux", "Les stations spatiales passées, présentes et futures", "Les galaxies", "Notre étoile, le Soleil" ou encore récemment "Les premiers principes d'observation du ciel"... Objectif : vulgariser l'astronomie et l'astrophysique pour le plus grand nombre, et un public "de 7 à 77 ans" comme aime le rappeler notre Rouennais astronome. 

Nous faisons des conférences sur l'astronomie et les sciences connexes, c'est-à-dire tout ce qui gravite autour
Gérard Pitrou, astronome amateur

 


Nous avons pu interviewer Gérard Pitrou entre deux "Vendredris de l'Astronomie". Morceaux choisis... en 5 questions.
 

Comment observer le ciel ? Est-il possible de le faire chez soi ?

Le premier instrument de l’astronome, c’est la chaise longue…
Gérard Pitrou, astronome amateur


"D’abord, on peut observer le ciel à l’œil nu. Le premier instrument de l’astronome, c’est la chaise longue… Puis il faut ensuite connaître un peu en se documentant via des livres, des magazines spécialisés ou aujourd’hui internet qui est très fourni."
 
Rencontre avec Gérard Pitrou, président de l'association les Vendredis de l'Astronomie à Rouen


"Tout ce qu’on peut observer, ce sont la Lune, les planètes et les constellations... Pour le ciel profond, c’est un peu plus compliqué et il faut un matériel adapté. Un bon matériel pour débuter tourne autour de deux cents euros. On trouve aussi de petits moteurs pour télescopes autour d'une centaine d'euros."
Quid de la pollution lumineuse ? C'est vrai qu'en ville les sources de lumière peuvent géner l'observation. "On arrive à bien s’en sortir dans la campagne normande, mais c’est vrai qu’en ville c’est plus compliqué effectivement à cause de cette pollution lumineuse."

Pour en savoir plus sur la pollution lumineuse, rendez-vous sur cette note  du blog "Les Curieux du Cosmos" : Quels sont les effets de la pollution lumineuse en astronomie ?

Voyez aussi la différence en faisant défiler les photos du post Instagram ci dessous, le deuxième cliché montrant une importante pollution lumineuse et le troisième presque pas. Le résultat est flagrant !
 
Voir cette publication sur Instagram

L'oeil astro 4 : Voir pour comprendre la pollution lumineuse (Ile-de-France vs Ardèche) . Issue des villes et agglomérations urbaines, la pollution lumineuse gêne la pratique de l'astronomie et impact négativement les rythmes biologiques des animaux. Visible de loin, cette bulle lumineuse au dessus des foyers urbains masque le ciel étoilé. Aujourd'hui, 8 personnes sur 10 dans le monde n'ont plus accès à un ciel noir étoilé. . Comment encore donner l'envie de rêver si même les étoiles disparaissent de nos ciels ? #Photography #Photographie #Astro_skr #Astrophoto #Orion #Constellation #Ciel #Sky #Nebuleuse #M42 #Canon90d #Etoile #Star #Astronomie #Astronomy #Ardeche #Idf #iledefrance #Pollutionlumineuse #Citylights #Lightpollution #Cieletoilee #Nuit #Night #Space #Espace #Valorisation #Mediation #Mediationscientifique

Une publication partagée par Maxime Sekouri (@maxime_skr) le

 

Qu’est ce qui fascine autant les hommes dans l’astronomie ?

Pour Gérard Pitrou, "il s'agit sans doute les 3 types de ciels que l’on peut différencier" 

L’horizon de connaissances de l’humanité s’est considérablement étendu depuis le début du XXe siècle. L’univers physique est alors devenu aussi merveilleux que le monde des croyances
Gérard Pitrou, astronome amateur

Le ciel et les étoiles ont toujours fasciné l'homme, en plus de le guider...
Le ciel et les étoiles ont toujours fasciné l'homme, en plus de le guider...

Ce qui est sûr, pour Gérard Pitrou, c'est que "l’homme a envie de voir dans l’infiniment petit mais aussi de plus en plus loin... et de s’y installer. L’homme pourra avoir des projets d’installation sur la Lune d’abord, et sur Mars… beaucoup plus tard."
"Les développements scientifiques et technologiques vont aider à realiser ce qui est pour l’instant à l’état de rêve/fiction."

Le plus normand des astronautes Thomas Pesquet est d'ailleurs un ambassadeur de cette pensée, lui qui s'apprête à repartir dans l'espace et rêve, un jour, d'explorer la planète Mars. 
 
Voir cette publication sur Instagram

Peggy took this great picture through the hatch. So lucky to have the best crew members! / Peggy nous a pris en photo dans le sas à travers le hublot #ESA #astronaut #spacewalk #crew #team #peggywhitson #NASA #expedition50 #mission #proxima

Une publication partagée par Thomas Pesquet (@thom_astro) le

 

Avez-vous déjà vu un OVNI ? Une anecdote ?

"Non, je n’en ai jamais vu… et pas d’anecdote du coup. Mais l’homme a toujours essayé d’imaginer le monde. Et se pose des questions. « Et s’il y en avait ailleurs ? » La réponse que je ferais c’est que… je ne sais pas !"
 

Une vie extra-terrestre ? Pourquoi pas...
Gérard Pitrou, astronome amateur


"La vie, l’intelligence ailleurs… pourquoi pas ? S’il y en a sur notre planète… Étant donné qu’il y a 250 milliards d’étoiles dans notre galaxie et 1000 milliards de galaxies dans l’univers visible, alors oui, pourquoi pas ?"

Comment expliquer ces visions « ufologiques » qu'on certaines personnes affirmant avoir vu des OVNIs dans le ciel ? "On sait qu’il y a des phénomènes météorologiques méconnus ou mal connus… mais je ne peux pas donner de véritables explications."
 

via GIPHY

 

La science-fiction nourrit-elle la science ? ou vice-versa ?

"La science-fiction nourrit la science et la science nourrit la science-fiction", nous explique l'astronome amateur rouennais. "Ce sont des expériences, des scénarios que l’homme se construit pour se demander ce qu’il va faire de ses connaissances…
L’imaginaire aidant, on arrive à la science fiction."

ARCHIVE FRANCE BLEU. Petit flashback et place à l'imaginaire collectif dans le pays de Caux, avec ce récit de notre confrère Michel De Decker (France Bleu). "Un petit matin de juin 1944 à Hoppegard entre bagueville et Ofranville... Quelque chose était tombé du ciel dans la cour du père Dubosc..."
 
Star Wars, saga incontournable de Science-fiction imaginée par George Lucas.
Star Wars, saga incontournable de Science-fiction imaginée par George Lucas.
 

Quelle serait la 1ère chose que vous diriez à un extraterrestre ?

"On pourrait commencer par « Bonjour ! »", sourit Gérard Pitrou. 
"Ensuite on pourrait imaginer lui expliquer ce que nous sommes, essayer de savoir ce que nous savons respectivement l’un de l’autre, savoir si nous avons quelque chose en commun… Voilà ce que j’essaierai de savoir en tant qu’humain pacifique."
 
Que diriez-vous à un extra-terrestre si vous en voyiez un ?
Que diriez-vous à un extra-terrestre si vous en voyiez un ?

Et vous, que diriez-vous à un extra-terrestre si vous en voyiez un ? 
​​​​​​​

Infos pratiques

Les Vendredis de l'Astronomie
Tous les premiers vendredis du mois, de 18h30 à 20h30

Salle Ostermeyer - Maison des Associations
11 Avenue Pasteur
76000 Rouen
Transport en commun : Station Teor Pasteur ou bus n°13 Préfecture
Contact : 06 79 89 06 48


 
A L'ANTENNE. L'Empire des lumières, lundi 17 février à 23h05
Toutes les infos sur le documentaire L'Empire des lumières ici.

L'Empire des lumières
Un documentaire de Nicolas Lincy et Mathieu Roger 
Production : Mil Sabords / Jonathan Slimak
Coproduction : France Télévisions
En partenariat avec le Centre National du Cinéma et de l’image animée et en association avec Normandie Images et de la Procirep / Angoa

A découvrir ici en replay juste après sa diffusion TV, le lundi 17 février à 23h05 sur France 3 Normandie.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
astronomie culture sciences espace vie associative société