• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Des bousculades pour acheter la célèbre pâte à tartiner fabriquée près de Rouen

La manifestation était organisée par le syndicat agricole Coordination Rurale / © Coordination Rurale
La manifestation était organisée par le syndicat agricole Coordination Rurale / © Coordination Rurale

Une promotion sur les pots de Nutella vendus dans les succursales d'une enseigne de grande distribution est à l'origine de scènes d'émeutes dans plusieurs départements de France

Par Richard Plumet avec AFP

Une promotion de moins 70% sur des pots de 950 grammes de la pâte à tartiner Nutella, proposée jeudi par l'enseigne Intermarché, a provoqué tensions et bousculades dans des magasins du Grand Est.
"Les gens se sont rués dessus, ils ont tout bousculé, ils en ont cassé. C'était l'orgie !", a décrit à l'AFP une employée d'un Intermarché à Forbach (Moselle), préférant rester anonyme. "On était à deux doigts d'appeler la police", a-t-elle soupiré.

L'enseigne de la grande distribution Intermarché propose depuis jeudi, et jusqu'à samedi, une promotion de 70% sur la célèbre pâte à tartiner à la noisette produite par l'entreprise agroalimentaire italienne Ferrero au nord de Rouen à Villers-Ecalles  près de Barentin (Seine-Maritime) où se trouve la plus grande usine de Nutella du monde !
La promo d'Intermarché proposait un pot de 950 grammes vendu 1,41 euro au lieu de 4,50 euros. D'immenses files d'attente s'étaient formées devant les portes jeudi matin avant l'ouverture des magasins.

"C'est de la folie, on a l'impression d'être au premier jour des soldes", a raconté à l'AFP un employé de l'Intermarché de Haguenau (Bas-Rhin) où "il y a eu des tensions", mais aucun incident.

"A -70%, c'est un pousse-au-crime et on casse l'échelle de valeur. Le client se dit que si le pot de Nutella peut être vendu à -70%, c'est que le reste de l'année, on marge énormément, alors qu'il est vendu à marge zéro toute l'année...", a observé, sous couvert d'anonymat, un employé d'un Intermarché à Revigny-sur-Ornain (Meuse).

Dans ce magasin, tout le stock a été très vite emporté, sans incident, par "des chasseurs de promos qui viennent uniquement pour le produit", a-t-il commenté. L'opération promotionnelle a concerné tous les Intermarché de France.

Des vidéos de clients se ruant sur les pots empilés ont été publiées sur les réseaux sociaux. Un tweet posté lundi par une jeune fille annonçant la promotion a été partagé 16.396 fois, selon Le Parisien-Aujourd'hui en France.

"Depuis lundi, on est harcelés au téléphone", a indiqué, excédée, l'employée du supermarché mosellan. Le magasin a reçu une première livraison de 240 pots, puis un réapprovisionnement de seulement 30 pots. "C'est largement insuffisant, alors qu'il y a des (publicités sur des pancartes) 4X3 dans toute la ville", a-t-elle dit.

"C'est ingérable, on nous en demande encore alors qu'on n'a plus rien", a déploré l'employée.

Cette frénésie a été à l'origine de nombreux tweets :

A lire aussi

L'ancienne RH se reconvertit en prof de pâtisserie

Les + Lus