Des chèvres et des moutons pour entretenir les espaces verts de Grand-Quevilly (Seine-Maritime)

Des "tondeuses" naturelles ont envahi cette parcelle d'herbe. / © France 3 Normandie
Des "tondeuses" naturelles ont envahi cette parcelle d'herbe. / © France 3 Normandie

C'est ce que l'on appelle de l'éco-pâturage. La ville du Grand Quevilly a installé des moutons et des chèvres sur trois parcelles lui appartenant. Le projet est proposé par l'association ökotop. Les animaux assurent l'entretien des espaces verts en broutant l'herbe.

Par Marc Moiroud-Musillo

Une vingtaine de moutons et chèvres a élu domicile à Grand-Quevilly, près de Rouen. Leur mission est de nettoyer diverses pâtures de la commune de manière écologique et économiques. La présence des animaux permet également de créer du lien social entre générations. Elle permet au jeune public de mieux connaître la nature et les animaux. Les deux espèces (moutons d'Ouessant et chèvres des fossés) sont en voie de disparition et trouvent ici une nouvelle utilité. Découvrez-les en vidéo :
Des races de mouton et chèvre en danger trouvent une nouvelle utilité
(reportage de Julie Howlett etr Quentin Cézard avec les interviews de : 
  • Annick Plate, Maire adjointe chargée de l'environnement et des espaces verts
  • Damien Hedin, Président d'Okotop)

Dès le mois d'octobre, le troupeau retrouvera son élevage d'origine.

Sur le même sujet

Les oeuvres monumentales resteront-elles au Havre ?

Près de chez vous

Les + Lus

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne