• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Le commissariat de Sotteville-lès-Rouen évacué mardi après-midi en raison d'un courrier suspect

© Photo : Laurent LAGNEAU / France 3 Normandie
© Photo : Laurent LAGNEAU / France 3 Normandie

Une lettre contenant une poudre inconnue a été apportée par une habitante de la commune. Elle avait reçu le pli par la poste. 

Par Marc Moiroud-Musillo

La femme qui s'est présentée le mardi 11 septembre 2018 à 16 heures 30 au commissariat de Sotteville-lès-Rouen (Seine-Maritime) n'imaginait probablement pas que sa venue aurait de telles conséquences. Lorsqu'elle est arrivée à l'accueil, elle a expliqué avoir reçu dans sa boîte aux lettres une lettre contenant une poudre blanche scellée dans un sachet hermétique. L'agent a alors déclenché une procédure d'évacuation du commissariat, craignant qu'il puisse s'agir d'un agent toxique comme de l'anthrax. 

En lien avec la Préfecture de Seine-Maritime, un service spécialisé des pompiers a procédé à une levée de doute sur la dangerosité de la poudre. Ils ont écarté tout risque et autorisé le personnel à reprendre son activité. 

Le parquet de Rouen a été saisi. Il a requis une analyse de la substance blanche. Il pourrait s'agir de drogue, probablement de cocaïne. 

L'enveloppe portait un cachet de poste de la commune des Abymes en Guadeloupe. La destinataire ignore l'identité de l'expéditeur du courrier. 
 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

le résistant communiste Roland Leroy

Les + Lus