Coronavirus : les commerçants indépendants débordent d’imagination pour garder le lien avec leurs clients

Les commerçants rouennnais s'amusent sur les réseaux sociaux pour entretenir le lien en cette période de confinement. / © Instagram / @mapetiterobe
Les commerçants rouennnais s'amusent sur les réseaux sociaux pour entretenir le lien en cette période de confinement. / © Instagram / @mapetiterobe

Vidéos humouristique, quizz, cagnottes en ligne... Certains commerçants rouennais innovent sur les réseaux sociaux pour tromper l’ennui et maintenir le lien avec leurs clients. Certains ne manquent pas d’imagination.

Par Amandine Pointel

Depuis le 15 mars, beaucoup de commerçants indépendants se retrouvent au chômage technique suite aux annonces du premier ministre Edouard Philippe de la fermeture des commerces non essentiels. Bars, cafés, boutiques de prêt-à-porter ou encore instituts de beauté sont fermés.

Pour pallier l’ennui et maintenir le lien avec leurs clients les plus fidèles, les commerçants ont choisi de miser sur les réseaux sociaux. Voici quelques exemples à Rouen.

Tik Tok pour présenter les nouveautés

Christine Caron, gérante et propriétaire de la boutique de prêts-à-porter Ma Petite Robe, située rue Saint Lô, mise sur l'humour et l'auto-dérision en vidéo avec le dernier réseau social à la mode qui fait fureur chez les ados : Tik Tok. Cette application de playack, permet de se filmer en train de danser et chanter sur sa musique préférée, mais aussi d'ajouter des filtres et de l'envoyer à ses amis.

C'est le truc du moment, ma fille a eu l'idée et je me suis prise au jeu. Ca nous fait passer un bon moment, on se marre bien à le faire et j'ai un retour hyper positif de la clientèle.
Christine Caron, gérante de la boutique Ma petite robe


"J'avais un stock de nouveautés donc je continue de présenter mes modèles sur les réseaux sociaux. Ca fait de l'animation. On montre qu'on est toujours là et qu'il y aura évidemment un après ce confinement."

Et toute la famille participe ! Dans l'une de ses dernières vidéos, son mari joue le jeu pour un remake humouristique des "Demoiselles de Rochefort". 


Pour les clientes séduites par les nouveaux modèles, Christine Caron propose la réservation.  "Je n'envoie rien. Je respecte le confienement."


Des quizzs sur les années 80

Chez My Hometown, coffee shop à l’ambiance années 80, la gérante et sa community manager misent sur les quizzs Instagram.

On a décidé de remettre les années 80 au cœur de notre communication. C’est le moyen pour les gens de passer un bon moment, de jouer sur les films de leur enfance/adolescence, tout en gardant le contact avec eux. Je pense que ça leur a permis de s’évader un peu.", explique Laura Paturel, gérante de l’établissement.

Indiana Jones, Retour vers le futur ou encore Stranger Things. L'occasion de tester sa culture sur ses films et séries préférées.
 
Quizz "Retour vers le futur" / © Instagram @MyHometownCafeRouen
Quizz "Retour vers le futur" / © Instagram @MyHometownCafeRouen

Cette semaine, j’aimerais leur demander quels sont nos produits qui leur manquent le plus et leur demander leur avis pour une nouvelle carte. On va faire des sondages.

Laura Paturel travaille sur une nouvelle carte pour la réouverture de son café pour les beaux-jours.


Conseils beauté et cagnotte en ligne

"Notre métier nous manque. Au-delà de nos soins et de la pratique, c'est l'échange qui nous manque le plus", nous explique Elodie Lecot, gérante de Maison Bienfaits, institut de beauté et boutique de produits naturels."Ce sont nos clientes qui ont maintenu le lien dès le début. On a reçu beaucoup de messages de soutien sur nos réseaux sociaux."

Epilation, manucure, soins du visage... Difficile quand on est une femme de ne pas avoir accès à certains services. "Dès le premier jour on a reçu des messages de clientes qui nous demandaient comment enlever leur vernis semi-permanant. On a donc fait sur Instagram des stories pratiques pour leur expliquer comment faire" poursuit-elle. 
 
Maison Bienfaits livre ses conseils sur les réseaux sociaux. / © Instagram @maisonbienfaits
Maison Bienfaits livre ses conseils sur les réseaux sociaux. / © Instagram @maisonbienfaits


En cette période de confinement, les Normands montrent qu'ils ont du cœur. Les bonnes initiatives se multiplient sur les réseaux sociaux mais aussi entre voisins et envers le personnel soignant. Elodie n'échappe pas à la règle. "On n'a pas mal de clientes dans le milieu médicale qui nous tiennent au courant de la situation", explique la jeune femme.

"On se sentait totalement démuni face à tout ça, on se rend compte que la situation a beaucoup d'impact sur leur mode de vie." L'équipe de Maison Bienfaits a donc décidé de mettre en ligne une cagnotte participative pour offrir des cartes cadeaux au personnel soignant qui pourra venir se faire chouchouter après le confinement. 

"Je reçois beaucoup de messages d'infirmières qui ont des irritations au visage à cause des masques, idem au niveau des mains avec les gants. Ca leur fera le plus grand bien !"
 
Voir cette publication sur Instagram

Offrir du bien-être à nos soignants 📣 Lien @leetchiweb dans la Bio ✍🏼 . . Nous rêvons tous de ce "Après-confinement", de cette fête nationnale voir internationale et de pouvoir (enfin) faire le deuil et rendre hommage à toutes ces personnes partis trop tôt... 🤍 . . Je suis chef d'entreprise et indépendante de deux Maisons de Beauté à Rouen. Je m'accompagne de trois superbes salariées, mais cela fait plus de 15 jours que nous sommes à l’arrêt et que l’on se sent démunis face à la situation 🤷🏻‍♀️😔 . . ✨ Cette cagnote est notre petit geste pour tous ces soignants en premières ligne depuis des semaines. Nous les cotoyons au quotidien, aides soignantes, sages femmes, infirmières, pharmaciens, internes, généralistes, ambulanciers, radiologues, anesthesistes... mais comment les aider ? 💭 . . Cette gagnotte sera donc transformée en Carte cadeau 💌 d'un montant égal puis offerte à tous les soignants passant la porte de nos salons. Elles pourront les utiliser en boutique comme en soins (massages, nettoyages de peaux, manucures écologiques...) 🌿 . . Les dons sont libres avec un prix minimum de 10€ 🙏🏼 . . Agissons ensemble à notre petite échelle. Maison Bienfaits représente aujourd'hui une vraie communautée sur Rouen et chaque petit don compte ! ✨ . . Merci pour votre générosité, nous vous tiendrons au courant des cartes cadeaux récoltés fin Avril sur notre réseau Instagram. Prenez soin de vous 🤍 . . ✍🏼 Merci à @by_chlo_ pour cette merveilleuse illustration 👏🏼

Une publication partagée par MAISON BIENFAITS (@maisonbienfaits) le

Quels dédommagements pour les commerçants rouennais ?

Le Métropole et la Ville de Rouen se mobilisent pour soutenir les acteurs économiques locaux en cette période d'épidémie de Covid-19. 

Exonération de loyers et de taxes
À partir de mars et jusqu’à fin mai inclus, les jeunes entreprises en création hébergées en pépinière faisant l’objet d’un accompagnement spécifique de la Métropole bénéficieront d’une exonération de leurs loyers.

La Ville a également décidé d’annuler les loyers des commerces hébergés dans des cases commerciales propriétés de la collectivité durant la période d’épidémie. La situation des associations et structures de l’ESS payant un loyer à la Ville sera quant à elle étudiée au regard des pertes de recettes qu’elles subiraient du fait de la crise actuelle. Il sera également proposé l’exonération de la TLPE et des droits d’occupations commerciales pour les commerces rouennais pour la période pandémique.

Appel aux propriétaires de locaux commerciaux pour exonérer temporairement les commerçants du paiement de leur loyer et accorder des facilités de paiement
Yvon Robert, Maire de Rouen et Président de la Métropole Rouen Normandie adresse aux propriétaires de locaux commerciaux un véritable appel à la solidarité afin qu’ils participent à l’effort de soutien aux commerçants et artisans du territoire, durement impactés par les mesures sanitaires. Une telle solidarité peut s’exercer en accordant des facilités de paiement ou en exonérant temporairement les paiements des loyers. 

Suspension de la collecte de la taxe de séjour pour les hôteliers et hébergeurs professionnels indépendants
Le secteur touristique est également fortement affecté par la crise actuelle. Afin de soulager la trésorerie des hôteliers et hébergeurs indépendants, la collecte de la taxe de séjour sera reportée à la fin du dernier trimestre 2020.

Participation à la mise en place d’un fonds local de solidarité en faveur des entreprises particulièrement touchées par la crise sanitaire.
Le fonds de solidarité mis en place par l’Etat répond à des critères restrictifs. La Métropole travaille avec la Région Normandie à la mise en place en urgence d’un fonds de solidarité normand pour aider les TPE, les artisans et les commerçants, à surmonter la crise et à relancer leur activité dès la sortie de la période de confinement.

Plus de détails sur le site de la Ville de Rouen.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus