Coronavirus et municipales : Edouard Philippe annule sa réunion publique, les candidats à Rouen passent aux "e-meetings"

Publié le Mis à jour le
Écrit par Amandine Pointel

Avec les nouveaux cas de coronavirus qui se multiplient en Normandie et à quelques jours du premier tour des élections municipales, certains candidats annulent leur dernier meeting. D'autres optent pour le virtuel sur les réseaux sociaux.

A quelques jours du premier tour des élections, l'épidémie de coronavirus semble perturber la campagne municipale. En Seine-Maritime, si certains candidats ont décidé d'annuler leur dernier meeting d'avant premier tour, d'autres s'adaptent pour le transformer en "e-meeting".
 


Edouard Philippe annule son meeting 

Le premier ministre a annoncé sur Twitter qu'il annulait son meeting prévu jeudi 12 mars au Havre, en raison de l'évolution de la situation sur le coronavirus. "Compte tenu de l’évolution de la situation sur le coronavirus, Edouard Philippe va être mobilisé toute la journée à Matignon. Il est donc contraint d’annuler la réunion publique qui devait se tenir ce soir à la salle des fêtes de Bleville."
 
 

A Rouen, Jean-Louis Louvel avait déjà décidé le 7 mars d'annuler son "grand meeting" programmé le 10 mars. 

"Nous avons décidé en responsabilité, dans la perspective des plusieurs centaines de personnes attendues lors de notre meeting du 10 mars", précise le candidat dans un communiqué.

Une voix ne vaut pas une vie
Jean-Louis Louvel


Depuis, le candidat soutenu par Les Républicains, le Modem et La République En Marche, multiplie les rencontres sur le terrain en privilégiant les "réunions de quartiers".
 

A Rouen, Marine Caron et Nicolas Mayer-Rossignol en Facebook Live

L'unique candidate de ces municipales à Rouen a pris la décision d'annuler sa "grande soirée d'avant premier tour" prévue jeudi  12 mars pour la remplacer par une "grande balade rouennaise dans les rues de la ville". "L’occasion de se rencontrer et d’échanger ensemble sans confinement.", précise Marine Caron dans un communiqué.
 
La benjamine de l'élection propose un meeting en Facebook Live vendredi 13 mars à 21 heures. "Ce sera interactif, ceux qui le souhaitent pourront poser des questions.", explique Marine Caron. "C'est l'occsaion de toucher une autre population. Sur Facebook et Instagram, on touche parfois les plus jeunes, peut-être des premiers votants. C'est l'occasion de les sensibiliser à la question de l'engagement politique." 

Sur Facebook et Instagram, on touche parfois les plus jeunes.
Marine Caron

"Ca permet aussi d'être en contact avec des personnes qui n'ont pas l'habitude de se déplacer dans ce genre de réunion. En interagissant depuis chez eux, c'est assez original."

Nicolas Mayer-Rossignol a également pris la décison de transformer son meeting politique du jeudi 12 mars, "par mesure de précaution".

"Notre précédent meeting, le 12 février dernier, avait rassemblé près de 700 personnes. Nous attendions une affluence encore plus importante pour ce jeudi 12 mars, car la dynamique de notre campagne est très forte. Compte tenu de l'épidémie de Coronavirus/COVID-19, nous avons décidé de remplacer le meeting par un format numérique inédit, le "e-meeting". Nous faisons ce que nous faisons depuis le début: innover!", explique la tête de liste "Fiers de Rouen".
 
Le "e-meeting" sera retransmis en direct sur Twitter, Facebook et Youtube ce jeudi 12 mars à 20h. "On va proposer plus d'interactions, les gens pourront plus nous solliciter à travers les réseaux sociaux. C'est un format plus direct, peut-être plus vif qu'une grande messe."

Retrouvez tous nos articles et vidéos sur les élections municipales en Normandie avec notre carte interactive ci-dessous. Cliquez sur le menu en haut à gauche pour la passer en plein écran.

Jean-François Bures et Alexis Deck maintiennent

A Rouen, seul un candidat fait exception : Jean-François Bures, tête de liste "Au cœur de Rouen", qui maintient une réunion publique le vendredi 13 mars à 18 h 30 à la Halle aux Toiles.

Au Havre, le candidat des verts Alexis Deck maintient également son meeting d'avant tour à la "Hune", en présence de Najat Vallaud-Belkacem et Raphaël Glucksmann.