Coronavirus : les sages femmes normandes mobilisées sur le terrain

Comment s'adapter au confinement pour tous ceux qui travaillent encore au contact du public ? C'est le défi des sages femmes normandes : en cabinet ou en visite à domicile, elles doivent assurer la sécurité des patients et notamment des jeunes mamans. 
© Véronique Arnould /France 3 Normandie
Le Covid 19 a beau contraindre la population à s'isoler, la vie continue heureusement son cours normal ..ou presque. 

A leur sortie de maternité ou en cours de grossesse, les jeunes et futures mamans sont toujours en demande de soins et de suivis médicaux. 
Dans la région comme ailleurs, les sages femmes ont donc du s'adapter et modifier leurs conditions de travail. 

Des séances organisées à distances

Dans l'aggomération rouennaise, Ludivine Boca exerce en libéral et par mesure de sécurité, elle reçoit dans son cabinet deux fois moins de patientes que d'habitude et favorise le plus possible le travail à distance.

Elle a par exemple, comme recommandé par les autorités sanitaires,  mis en place des séances de préparation à la naissance à distance, en vidéo, consultables par internet.
Des séances essentiellement théoriques car les ateliers pratiques sont plus difficiles à organiser. 

Revivez une journée en immersion avec Ludivine Boca dans le reportage de Véronique Arnould et Olivier Flavien :
Le quotidien d'une sage femme en plein confinement ©France 3 Normandie

 

Des visites à domicile plus nombreuses 

En réalité, si elle enregistre moins de visites à son cabinet, Ludivine Boca en compte beaucoup plus à l'extérieur, à domicile, pour assurer le suivi des mamans et de leurs bébés, incités à quitter plus vite les maternités pour éviter tout contact potentiel avec le virus. 

Ce sont en effet les sages femmes qui doivent en cette période assurer, par exemple, la visite post natale du 14 ème jour, en lieu et place des médecins, surchargés par le COVID 19.
 

via GIPHY


Alors pour se préserver aussi un maximum et travailler en toute sécurité, cette sage femme rouennaise gère avec ses petits moyens. 

"on nous a promis 6 masques par semaine, mais ils tardent à arriver ! Pas de surblouse jetable non plus alors, on se lave beaucoup les mains même si les réserves de gel hydroalcoolique fondent très vite !"
 

A ce sujet, l'ordre national des sages femmes a d'ailleurs publié une lettre ouverte au ministre de la santé pour réclamer plus de moyens de protection pour ses professionnelles sur le terrain. 
 

Des mesures barrières imposées à domicile 

Lors de ces visites à domicile, les familles aussi doivent s'adapter et appliquer des mesures de protection : 


Entre chaque visite, Ludivine Boca fait également attention à tout désinfecter et prendra une douche en rentrant chez elle avant de se changer entièrement, pour préserver sa famille et ses enfants.

Mais, ces instants partagés en visite sont malgré tout précieux et privilégiés, car ils permettent souvent de rassurer les familles et de prévenir tout problème.
En cette période de confinement, les jeunes parents se retrouvent en effet souvent bien seuls et le recours à une sage femme est essentiel pour assurer un bon suivi médical. 

Actuellement, elles sont une bonne centaine de sages femmes à exercer en libéral en Seine-Maritime et dans l'Eure.

Il est possible de retrouver leurs adresses respectives sur le site internet de l'Association des Sages-Femmes Libérales de Haute-Normandie. 


 
Quand et pourquoi contacter une sage-femme libérale ?
La sage-femme libérale accompagne les femmes tout au long de leur vie :

Il s’agit en premier lieu du suivi gynécologique de prévention, de la puberté jusqu’après la ménopause, de la contraception (toutes modalités), de la grossesse et de la période post-natale ( avec le bébé).

Elle propose la rééducation périnéale, que ce soit après un accouchement ou en présence de soucis rencontrés.

La sage-femme libérale est aussi une professionnelle de la physiologie :
elle assure le suivi médical : consultations gynécologiques, consultations de contraception, consultations prénatales, échographies, suivi post-natal mère/enfant, rééducation périnéale, soutien à l’allaitement…

Elle écoute, informe, effectue l’examen médical et prescrit médicaments et examens complémentaires si besoin. 

Elle propose différentes préparations à la naissance axées sur l’écoute, l’information et le travail corporel.

Elle travaille en lien avec les médecins, généralistes, gynécologues et autres spécialistes et les maternités en cas de pathologie.

Pour consulter une sage-femme, il n’est pas nécessaire d’avoir une prescription médicale: dans le parcours de soins coordonnés, la sage-femme est en accès direct (sans passer par le médecin traitant).

Liens utiles : 

Conseil de l’ordre des sages-femmes www.ordre-sages-femmes.fr/
CPAM - Ameli http://www.ameli.fr/assures/
Association nationale des sages-femmes libérales http://www.ansfl.org/fr/
Réseau Périnatatalité en région Haute-Normandie http://reseaux-perinat-hn.org/
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société