Covid-19 : les bars contraints de fermer à minuit dans 45 communes de la métropole de Rouen

L'arrêté du Préfet de Seine-Maritime s'applique dès le mercredi 16 septembre 2020 et pour un délai d'un mois. Tous les bars doivent fermer leurs portes dès minuit.

image d'illustration
image d'illustration © IP3 PRESS/MAXPPP
Le coup est rude pour les professionnels, déjà touchés de plein fouet par la période de confinement. L'arrêté de la Préfecture de Seine-Maritime a été pris le 14 septembre mais n'entrera en vigueur qu'à compter du mercredi 16/09. Dès lors, les horaires d'ouverture des bars de 45 communes de la Métropole Rouen Normandie seront limités à minuit. 
Le Préfet s'appuie sur le fait que sur le territoire métropolitain certaines communes abritent plusieurs foyers épidémiques et que le taux d'incidence du Covid-19 est particulièrement élevé dans la tranche d'âge de 20 à 29 ans (avec 121 cas pour 100000 habitants au 14 septembre 2020). 

"Les bars sont des lieux festifs où les brassages de population et plus particulièrement de jeunes adultes sont nombreux"

Préfecture de Seine-Maritime

La liste des communes concernées par la fermeture dès minuit des bars est la suivante : 
- Amfreville-la-Mi-Voie
-Authieux-sur-le-Port-Saint-Ouen(Les)
- Belbeuf
- Bihorel
- Bois-Guillaume
- Bonsecours
- Boos
- Bouille (La)
- Canteleu
- Caudebec-Lès-Elbeuf
-  Cléon
- Darnétal
- Déville-lès-Rouen
- Duclair
- Elbeuf
- Franqueville Saint Pierre
- Freneuse
- Grand-Couronne
- Grand-Quevilly (Le)
- Houlme (Le)
- Isneauville
- Malaunay
- Maromme
- Mesnil-Esnard (Le)
- Montmain
- Mont-Saint-Aignan
- Moulineaux
- Notre-Dame-de-Bondeville
- Oissel
- Petit-Couronne
- Petit-Quevilly (Le)
- Quevreville-la-Poterie
- Roncherolles-sur-le-Vivier
- Rouen
- Saint-Aubin-lès-Elbeuf
- Saint-Etienne-du-Rouvray
- Saint-Léger-du-Boug-Denis
- Saint-Martin-du-Vivier
- Saint-Pierre-lès-Elbeuf
- Sainte-Marguerite-sur-Duclair
- Sotteville-lès-Rouen
- Tourville-la-Rivière
- Trait (Le)
- Yainville
- Ymare

Cette mesure est applicable jusqu'au 15 octobre 2020 inclus, dans les établissements de type bar (bars à ambiance musicale, bars à thème, cafés, bars d'hôtels, bars de restaurants...). Les activités de restauration ne sont pas concernées par cette mesure (dont la partie restauration des bars-restaurants).
Durant cette période, les forces de police et de gendarmerie multiplieront les contrôles dans les établissements pour s’assurer que ces obligations soient bien respectées.

Toute violation constatée sera punie d'une amende de 135 euros et en cas de récidive dans les 15 jours, d’une amende de cinquième classe, ou en cas de violation à plus de trois reprises dans un délai de 30 jours, de 6 mois d’emprisonnement et de 3750 euros d’amende ainsi que de la peine complémentaire de travail d’intérêt général.

Le préfet avait prévenu

Le 7 septembre dernier, évoquant la situation préoccupante de l'agglomération de Rouen où la propagation du virus est très importante, Pierre-André Durand, le préfet de Normandie et de Seine-Maritime avait prévenu que si la situation l'exigeait, il prendrait de nouvelles mesures, pouvant aller jusqu'à la fermeture d'établissements, à l'annulation d'évènements (comme la foire Saint-Romain), voire même jusqu'à l'interdiction des marchés et la restriction des déplacements à plus de 100 kilomètres, comme pendant le confinement.
durée de la vidéo: 04 min 15
VIDEO – Septembre 2020 : de nouvelles mesures de confinement possibles à Rouen annonce le préfet de Seine-Maritime. (Extrait du JT 19/20 du 7 sept. 2020 présenté par Grégory Thélu)

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société