Covid-19 : la circulation du virus reste soutenue début décembre en Normandie

L'Agence régionale de santé de Normandie (ARS) indique, au 4 décembre 2020, que "la circulation du virus nécessite d’être encore freinée"
 
Novembre 2020- Un patient Covid dans un hôpital normand
Novembre 2020- Un patient Covid dans un hôpital normand © Stéphane L'Hôte / France Télévisions (image extraite d'une vidéo)
Une semaine après un allègement du confinement, avec notamment la réouverture des commerces dits "non essentiels", la situation reste tendue dans les cinq départements normands, avec toutefois une petite amélioration dans la Manche.

Dans un communiqué publié ce vendredi soir (4 décembre), l'ARS indique que la circulation du virus reste encore soutenue et que les derniers chiffres nécessitent de continuer la lutte contre la propagation du virus.

Bien qu’en diminution, la pression épidémique reste en effet forte : 
Covid-19 : les chiffres clés en Normandie au 4 décembre 2020
Covid-19 : les chiffres clés en Normandie au 4 décembre 2020 © Agence Régionale de Santé de Normandie

 

Freiner l'épidémie

Dans ce contexte, l'Agence régionale de santé de Normandie explique qu'il s’agit de casser au plus tôt la chaîne de contamination pour freiner l’épidémie :
"Plus que jamais, l’enjeu réside dans le repérage précoce des cas positifs, leur isolement et l’identification de leurs contacts".

La stratégie "Tester, Alerter, Protéger" et la participation de chacun à ce dispositif sont des conditions indispensables à la réussite de la levée progressive des mesures de confinement, qui reste conditionnée à la maîtrise effective des contaminations."

ARS de Normandie,
le 4 décembre 2020

Dépistage massif au Havre

Pour accompagner cette stratégie, une opération de mobilisation innovante de tous les acteurs de la chaîne "Tester, Alerter, Protéger" va être conduite dans la région havraise (communes de la communauté urbaine Havre-Seine-Métropole) du 14 au 19 décembre, autour d’une action de dépistage à grande échelle de la population.
VIDEO : Edouard Philippe détaille le dispositif de dépistage à grande échelle prévu à compter du 14 décembre 2020
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société confinement