Covid-19 : le plan blanc déclenché au CHU de Rouen

Le CHU de Rouen déclenche le plan blanc ce vendredi pour face à l'augmentation des cas de covid-19 dans le département et plus particulièrement dans l'agglomération rouennaise.

© France Télévisions / Grégoire Alcalay
En dix jours, le taux d'incidence a explosé dans l'agglomération rouennaise. Il est passé de 150 malades du coronavirus pour 100.000 habitant à 275 cas pour 100.000 personnes. "C'est une augmentation de 75% en très peu de temps" souligne Thomas Deroche, directeur de l'ARS Normandie. "Face à cette situation, l’ARS de Normandie a demandé aux établissements publics et privés de la région d’augmenter leurs capacités en lits de réanimation" avance le CHU de Rouen dans un communiqué. Pour faire face, 44 lits vont être ouverts d’ici début novembre.
 
A ce jour, 37% des lits de réanimation sont occupés par des patients atteints par le Covid-19. "A partir de 20%, l'hôpital rentre en tension", alerte M. Deroche. Le CHU de Rouen se prépare depuis plusieurs semaine à cette situation mais les personnels tiraient déjà l'alerte : "nous ne ferons pas face à cette deuxième vague, comme nous l'avons fait pour la première. Nous sommes épuisés", grondait François His, représentant CGT Santé, dans une manifestation le 15 octobre. 
 

Des interventions chirurgicales reportées

Pour faire face, une unité temporaire de réanimation, soit 10 lits sera opérationnelle dès la semaine prochaine. "Certaines activités chirurgicales et médicales non urgentes et n’induisant pas de perte de chance pour les patients ont déjà été reportées", explique le CHU. Selon le directeur de l'ARS, environ 15% des opérations à venir ont été ou seront ajournées.




 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société