Covid-19 : va t-on vers un assouplissement des règles dans les Ehpad ?

Le Conseil d'Etat a jugé excessives les restrictions de sorties des résidents en Ehpad, alors que le Haut Conseil de la santé publique recommande de ne pas alléger les règles en vigueur. Visite à la Résidence Saint-Anne à Rouen où le bon sens prévaut.

Paulette Lecouvey, 103 ans, résidente à l'Ehpad Saint-Anne de Rouen
Paulette Lecouvey, 103 ans, résidente à l'Ehpad Saint-Anne de Rouen © O.Flavien, FTV

A la Résidence Saint-Anne de la rue de joyeuse à Rouen, une caméra thermique vous accueille dans le sas d'entrée. 36,5 ? Vous voilà autorisé à entrer dans l'Ehpad, avant d'être invité à vous désinfecter les mains et à ne jamais baisser le masque. Dans cet établissement, le Covid s'est invité en octobre dernier, contaminant une trentaine de personnes agées et quelques membres du personnel, et causant un décès. Plus question alors de repas pris en commun ou de visites, mais un soutien sans faille du personnel de l'Ehpad, ce qu'a beaucoup apprécié Paulette Lecouvey, 103 ans.

Forcément c'est toujours pénible de se sentir enfermé, surtout à un moment donné où on ne pouvait pas quitter la chambre. mais enfin ça s'est très bien passé, le personnel a fait tout ce qu'il pouvait pour qu'on soit le mieux possible, ils ont été très gentils, très affectueux.

Odette 103 ans

Depuis, les règles de vie de cet établissement qui accueille 66 personnes de 65 à 105 ans ont suivi les recommandations du ministère de la Santé et de la Solidarité. Les visites se font dorénavant sur rendez-vous, et le restaurant de la résidence est à nouveau opérationnel. Les repas se font en commun, et aucun résident n'est obligé de porter le masque en dehors de son appartement. Ici, certains peuvent même sortir quelques heures dans la ville -masqués cette fois- pour effectuer quelques emplettes.

Covid-19 : va t-on vers un assouplissement des règles dans les Ehpad ? ©FTV

La vaccination autorise t-elle l'assouplissement des règles ?

Depuis lundi dernier, l'ensemble des résidents de cet Ehpad sont vaccinés -sauf contre indication médicale- ainsi qu'une majorité du personnel soignant et encadrant. La direction réfléchit donc à assouplir les règles, après un délai sanitaire raisonnable.

La vaccination s'est achevée lundi, on attend donc une dizaine de jours pour lever éventuellement toutes les règles qui sont en place dans l'établissement. Pourquoi pas envisager, au cas par cas, des sorties en famille ? Tout ça est encore en réflexion aujourd'hui.

Margaux Gaillard, directrice de l'Ehpad Saint-Anne à Rouen

Les familles souhaitaient depuis longtemps retrouver la possibilité de recevoir leurs ainés à la maison, le temps d'un déjeuner ou d'une après-midi. Saisi par une famille, le Conseil d'Etat a estimé dans un jugement rendu le mercredi 3 mars, que la mesure d'interdiction des sorties mis en place par le ministère de la santé au début de l'épidémie de Covid, était aujourd'hui "disproportionnée". Maintenant que la majorité des personnes vivant en Ehpad ont été vaccinées, les directeurs de ces établissements pourraient au cas par cas assouplir les règles. L'arrêt rendu par le Conseil d'Etat explique notamment que "ce confinement imposé peut altérer l'état physique et psychologique de nombreux résidents, ainsi que plusieurs études l'ont démontré".

Cette possibilté qui se profile laisse pourtant certains parents perplexes.

Les visites telles qu'elles sont faites en ce moment, ça fonctionne bien, je préviens le matin que je viens voir maman l'après-midi...après, la sortie des résidents pour aller dans leur famille c'est autre chose. Moi je suis un peu réticente par rapport au fait que si tout le monde n'est pas vacciné, il y a quand même des risques. Il faut que tout le monde soit vacciné sinon c'est un peu délicat pour moi.

Nicole Jourdain, fille d'une résidente

 

Le Haut Conseil de la Santé Publique a quant à lui estimé ce jeudi 4 mars qu'il était encore trop tôt pour assouplir les règles dans les Ehpad, arguant que la campagne vaccinale n'est pas terminée dans ces établissements. 80% des résidents devraient être vaccinés à la fin du mois de mars, mais il convient aussi de vacciner le personnel de ces Ehpad, ce qui est loin d'être terminé compte tenu d'un certain nombre de réticences. La vigilance est donc toujours de mise.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société vaccins - covid-19 personnes âgées famille