Déconfinement - les golfs normands peaufinent les détails de la réouverture des parcours

De Bréville-sur-Mer à Dieppe, les 45 parcours de golf attendent le "feu vert"gouvernemental du 7 mai pour accueillir à nouveau les golfeurs qui vont retrouver le grand air et dompter la petite balle blanche. Ils devront respecter de nouveaux gestes. 

Le directeur du golf de la forêt verte teste le putting sans retirer le drapeau, un des "gestes barrière" à appliquer
Le directeur du golf de la forêt verte teste le putting sans retirer le drapeau, un des "gestes barrière" à appliquer © D. Meunier/France Télévisions

Les golfeurs ont des fourmis dans les mains et dans les jambes. Beaucoup visualisent déjà leur départ vers le trou numéro 1 de leur parcours favori le 12 mai à 8 heures du matin. 

Le golf a tous les critères pour permettre de rejouer après le déconfinement mais le directeur général de la fédération appellait à la prudence, le 1er mai

"Le plus grand risque qui nous guette serait de crier victoire, avant d’avoir franchi la ligne d’arrivée, avant d’avoir rentré le dernier put sur le 18e trou. L‘évolution de la situation sanitaire elle-même, pourrait inviter le Gouvernement, à faire machine arrière"

On ne soulèvera plus le drapeau, et on ne"prendra plus de râteau" 

Au golf de Bosc-Guérard près de Rouen, on a recensé tous les points qui posent des problèmes de contact avec les mains.  

Ce qui changera sur le parcours :Pour éviter les soucis, il faudra être encore plus attentif et ne pas jouer par erreur la balle d'un autre. 

Généralement les départs de quatre personnes se succèdent toutes les 10 minutes. Ce sera avec deux personnes toutes les 10 minutes.  Nous allons appliquer tous les gestes barrière au niveau des manipulations des drapeaux de tous les matériels. A la reprise, il n'y aura pas d'enseignement en cours collectifs, uniquement de l'individuel
Thomas Georges, directeur du golf de la Forêt Verte-Ugolf

Près de Rouen, le golf de la forêt verte prépare la réouverture


Faute de plein swing, les joueurs ont travaillé le"petit jeu"

A moins de posséder un parc autour de sa maison, les golfeurs n'ont pas pu faire siffler la balle. Ils ont pu réfléchir à l'adage "On drive pour la gloire, on putte pour la gagne". (NDLR : le drive est le coup de départ puissant-si possible- fait avec le driver) et s'entrainer aux coups d'approche et au putting.

Bouchons, coquetiers, serviette de bain...un entrainement confiné imaginatif
 
Concours de "dribbles" confinés pour patienter

La golfeuse française Céline Boutier qui joue sur le circuit américain (45e joueuse mondiale) a participé à un défi de dribbles golfiques pour la collecte du golfunicontrelevirus au profit de la fondation de France.
 

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société golf sport
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter