Déconfinement : la préfecture interdit les manifestations à Rouen

Manifestation des "Gilets jaunes" à Rouen un peu avant 16h le samedi 18 mai 2019 / © Didier Meunier / France Télévisions (image extraite d'une vidéo)
Manifestation des "Gilets jaunes" à Rouen un peu avant 16h le samedi 18 mai 2019 / © Didier Meunier / France Télévisions (image extraite d'une vidéo)

Un arrêté préfectoral a été pris après un appel à un appel à rassemblement des "Gilets jaunes" le 16 mai, premier samedi du déconfinement
 

Par Richard Plumet

"Après quelques semaines sans pouvoir nous faire entendre à être dans la rue, nous redescendons dans la rue dès le 16 mai !  Nous nous donnons rendez-vous a Rouen ;) N'oubliez pas vos masques bien-sûr"
Voilà l'appel à manifester diffusé ces derniers jours sur les réseaux sociaux.

Un rassemblement des Gilets jaunes à 10 h et 14h devant l'hôtel de ville de Rouen qui a rapidement fait réagir le préfet de Seine-Maritime puisqu' un arrêté préfectoral  d'interdiction a été pris et diffusé hier (vendredi 15 mai 2020) :

"En raison des appels à manifestation lancés sur les réseaux sociaux, le préfet de la région Normandie, préfet de la Seine-Maritime a pris un arrêté interdisant toute manifestation et rassemblement à caractère revendicatif en centre-ville de Rouen le samedi 16 mai de 10h00 à 22h00."

"Au surplus, le préfet appelle à la plus grande prudence et à la responsabilité de tous dans le contexte actuel d'épidémie COVID-19. Ainsi, il est rappelé que les rassemblements sur la voie publique sont strictement prohibés, et que les mesures barrières doivent être respectées par tous en toutes circonstances."


Après l'annonce de cette interdiction, certains manifestants projettent de se réunir en début d'après-midi près du Théâtre des Arts, en bas de la rue Jeanne d'Arc, ce qui risque de perturber la circulation des transports en commun.
 

Des sanctions pour les manifestants

16 mai 2020 - En déplacement à Veules-les-Roses Christophe Castaner , ministre de l'Intérieur précise pourquoi, comme à Rouen,  les manifestations prévues ce samedi ont été interdites par les préfets, et qu'il y a aura des  sanctions pour les rassemblements de plus de 10 personnes : 

Ce n'est pas forcément le moment de s'exprimer ainsi. Le débat public il est légitime. Il y a des contestations, il y a des oppositions : elles sont légitimes et elles doivent se faire dans le respect des règles. Et la première des règles c'est celle de l'interdiction des rassemblements de plus de dix personnes parce ce que ces rassemblements font courir un risque, y compris à ceux qui manifestent.
- Christophe Castaner, ministre de l'Intérieur, le 16 mai 2020 à Veules-les-Roses

Christophe Castaner prévient : "il y aura des sanctions pour les rassemblements de plus de 10 personnes"
VIDEO : Bérangère Dunglas et Félix Bollez
 

Mobilisation pour le climat

Un autre rassemblement devait avoir lieu ce 16 mai : celui du collectif d'associations "Coalition climat" qui avait appelé à une mobilisation pour manifester contre le réchauffement climatique.

Interrogé par nos confrères de la radio France Bleu Normandie, le porte-parole du collectif a dénoncé l'interdiction préfectorale des manifestations en centre-ville de Rouen : "On revient à la période gilets jaunes, où manifestation syndicale, expressions syndicale et associative étaient interdites".
 


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus