Des sportifs de haut-niveau accueillis à Rouen pour s'entrainer malgré le confinement

C'est un des trois couples français les plus en vue dans le milieu de la danse sur glace : Julia Wagret et Pierre Souquet-Basiege ont pu s'entrainer pendant une semaine à la patinoire de Rouen. Une aubaine quant les structures sportives sont peu accessibles à cause du Covid.

Julia Wagret, 21 ans et Pierre Souquet, 26 ans, ont besoin de s'entrainer 6 heures par jour pour préparer le retour à la compétition.
Julia Wagret, 21 ans et Pierre Souquet, 26 ans, ont besoin de s'entrainer 6 heures par jour pour préparer le retour à la compétition. © Didier meunier / France Télévisions

Difficile de s'entraîner quand les frontières se ferment, quand les structures sportives ne fonctionnent pas normalement, quand les compétitions sont repoussées. Et pourtant, les sportifs de haut-niveau, les compétiteurs ont besoin d'entrainement réguliers et intenses pour progresser. A Rouen, la patinoire de l'île Lacroix, Guy-Boissière, a pu accueillir un couple de danseurs sur glace, juste avant sa fermeture pour 10 semaines.

"C'est difficile de trouver de la glace !"

Depuis plusieurs mois, les structures sportives ne fonctionnent plus à plein régime, bien au contraire. De ce fait, certaines patinoires sont fermées, le personnel est au chômage technique. Pour les sportifs professionnels, il est difficile de trouver une "terrain de jeu" accessible quand les plannings de réservation s'allongent. Le ROC, le Rouen Olympic Club, a pu proposer à Julia et Pierre de venir s'entrainer pendant une semaine sur la glace normande, avec l'aide d'un coach du club. "C'est par solidarité avec le monde du sport, je les ai accueillis avec grande joie". 

Ils préparent quelque chose de bien précis : ils remontent les programmes pour la saison prochaine, il leur faut au moins 6 heures par jour de travail.

Sandrine Devaux - Présidente du ROC

 

Des sportifs de haut-niveau accueillis à Rouen pour s'entrainer malgré le confinement

Un couple parmi l'élite française

Julia Wagret, 21 ans et Pierre Souquet, 26 ans, ne s'étaient pas entrainés depuis 2 mois. Leur port d'attache, c'est Miami, c'est là qu'ils évoluent, de retour en Europe, il faut concilier les contraintes sanitaires et les objectifs sportifs.

Cette semaine à Rouen, ça nous permet de rependre contact et la suite .... c'est prévoir comment remonter nos programmes, comment faire venir notre entraineur italien en France, avant notre retour aux Etats-Unis

Pierre Souquet - Patineur artistique

 

Un confinement difficile à gérer

Comme tout le monde, le confinement est compliqué à gérer pour ces professionnels, ils l'ont expliqué aux jeunes élèves du ROC, du club de patinage de Rouen. Une façon pour les petits de partager aussi leurs difficultés à vivre cette période qui les coupe de leurs activités. "La venue de Julia et Pierre était plus que bien, ça a créé une dynamique et du sens pour nos élèves, eux aussi rencontrent des difficultés, ça rassure "

C'est assez difficile à vivre, même pour notre couple de sportifs, on ne savait plus gérer notre stress, là on continue on se dit qu'il y aura forcément quelque chose après.

Julia Wagret - danseuse sur glace

Programme présenté en décembre 2020 en Biélorussie

Une pratique sportive très limitée

La pratique sportive en intérieur est très limitée et encadrée du fait du confinement étendu à l'ensemble du territoire français depuis le 3 avril 2021. Seuls les sportifs de haut niveau, les professionnels, les publics en formation professionnelles, les personnes en situation de handicap et celles bénéficiant d'une prescription "restent autorisés à utiliser l’ensemble des équipements sportifs (clos et couverts comme de plein air)."

Pour les autres, reste les cours en distanciel, en plein air mais pas à plus de 6, et les activités extérieures tout en restant à moins de 10 kilomètres de son domicile.

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sport patinage sur glace