Coupe de France : Au final, c'est Valenciennes qui passe, le FC Rouen sort par la grande porte

Après ses deux exploits face à Toulouse et Monaco, le FC Rouen comptait bien se hisser en demi-finale de Coupe de France face à Valenciennes dans un stade Robert Diochon à guichets fermés. Au bout du suspens et d'un match serré, ce sont les tirs aux buts qui ont décidé du vainqueur. Valenciennes s'impose 4-2.

23h20. Dans les travées du stade Robert Diochon, la frustration est mêlée à la fierté. "On y a cru jusqu'à la dernière minute", entend-on. Quel beau parcours proposé par le FC Rouen. Il restera indéniablement dans l'histoire. Merci de nous avoir suivis à travers ce live.

Le résumé du match et les réactions des joueurs et du coach seront à retrouver dans vos journaux ICI 12/13 et ici 19/20 demain, 29 février. Bonne soirée à toutes et à tous. 

23h12. Valenciennes marque et prend la route de la demi-finale de Coupe de France. Rouen aura fait vibrer ses supporters jusqu'au bout. 

23h11. Les Nordistes enchaînent ! 3-1. Antoine Bernasque répond et transforme. 3-2. 

23h09. On repart de zéro ou presque. Flamarion marque. 2-1 pour Valenciennes... puis Rouen rate en tapant la barre. 

23h07. Aggoune stoppe le deuxième tir valenciennois ! C'est son exercice ! Damien Loppy transforme le sien. Les Rouennais recollent. 1-1. 

23h06. Au tour de Rouen et Salloune... rate. Toujours 1-0. 

23h05. La séance commence, Valenciennes pour le premier... Cuffaut s'élance et marque. 1-0. 

22h59. Coup de sifflet final. 1-1. Place aux tirs au but pour la qualification en demi-finale de Coupe de France. 

22h56. On ne sait plus où donner de la tête ! C'est une véritable attaque défense mais aucune équipe ne concrétise. 

22h49. C'est fou ! Rouen égalise par Damien Loppy qui s'y reprend à deux fois pour transformer son pénalty. 1-1. Le match est relancé !

22h47. PENALTY POUR ROUEN. Après un pied trop haut dans la surface, les Rouennais ont une chance de recoller au score à la 90e minute. Sont annoncées, dix minutes de temps additionnel. 

22h44. Valenciennes vient peut-être de rater la balle de match. Nouvelle perte de balle de Mustapha Benzia, frappe à l'entrée de la surface mais détournée par Léonard Aggoune. 

22h42. Nouveau carton jaune pour Rouen, il est à destination de Ouadah. VA en profite pour faire des changements. 

22h40. Rouen passe à côté de la catastrophe ! Mauvaise relance de Benzia, un lob à longue distance est tenté mais heureusement, cela passe loin de la cage !

22h37. La frustration monte chez les supporters. Des projectiles sont envoyés sur le terrain à destination des joueurs du VAFC. 

22h32. Premiers changements de la partie. Côté FCR, Ahmad Allée est remplacé par Zana Allée. Bensoula rentre à la place de Mion. Chez les Valenciennois, le blessé Linguet cède sa place à Kayi Sanda. 

22h29. Le jeu est arrêté, le Nordiste Linguet reste au sol après un contact. Il devrait être sorti sur civière. Il reste un peu plus de 20 minutes à jouer. 

22h23. Le Rouennais Lamine Sy prend un carton jaune suite à un tacle dangereux sur l'axe droit de sa surface, le coup franc ne donne rien. 

22h19. Le FCR pousse et se procure quelques occasions. Rien de bien dangereux mais ça se rapproche ! Jusqu'à la 61e, Hicham Benkaid était à un pied de devancer le gardien adverse ! 

22h12. Action anecdotique loin des deux buts, Hicham Benkaid met un coup de coude dans le visage de Julien Masson. Le joueur de Maxime D'Ornano prend un carton jaune, le premier côté Rouennais. 

22h11. Après un cafouillage aux abords de la surface valenciennoise, les hommes en noir partent en contre. Brillamment stoppé par le défenseur rouennais Valentin Sanson. 

22h03. C'est reparti ! Les 22 acteurs sont sur le terrain et sont en jambes pour 45 minutes. 

21h47. C'est la mi-temps à Diochon. Les Nordistes mènent la danse grâce à un but de la tête d'Oyewusi. Match assez fermé pour le moment, Valenciennes a su saisir la rare opportunité acquise. 

21h39. Action complètement folle pour le FCR mais pas de but ! Sur un corner, le ballon file jusqu'aux pieds de Valentin Sanson qui ajuste plat du pied. C'est sauvé in extremis mais ça a le mérite d'entretenir l'espoir. Tout est possible dans cette rencontre ! Toujours 1-0 pour le VAFC. 

21h35. Malgré ce but, les supporters des diables rouges poussent de la voix et poussent leur équipe. Ils étaient déjà revenus au score contre Monaco, alors pourquoi pas contre Valenciennes ? La mi-temps est dans un peu moins de dix minutes. De quoi remobiliser les troupes.

21h27. Ouverture du score nordiste. Terrible contre des Valenciennois qui plantent le premier but. A la réception d'un centre de Basse, le Nigérian Mathias Oyewusi n'a qu'à mettre la tête. Aggoune est battu. 1-0 pour les visiteurs à la 26e minute. 

21h25. Deuxième carton jaune pour VA. C'est Woudenberg qui fauche Loppy et stoppe net l'offensive des rouges.  

21h20. Les deux équipes manquent de justesse dans leurs passes. Aucune occasion dangereuse pour le moment. A noter le repli défensif des Rouennais ultra efficace, ils veulent la qualification et le montrent aux Nordistes. Il faudra être réalistes devant ! 

21h13. Et ça chauffe, débordement côté droit pour les Rouennais. Un diable rouge est fauché par Ilyes Hamache. Le Valenciennois prend le premier carton jaune de la partie. Le coup franc derrière ne donne rien. 

21h07. Début de match plutôt tranquille, les deux équipes se cherchent, se trouvent et se neutralisent. Attention à ce que le round d'observation ne dure pas trop longtemps. On approche de la 10e minute. 

21h00. Le coup d'envoi est donné, qui des Rouennais ou des Valenciennois se qualifieront pour le dernier carré de la Coupe de France ? Résumé du match à suivre ici. 

20h58. Le joueurs rentrent sur la pelouse, c'est parti ! 

20h45. Les Valenciennois vont connaître les foudres de Diochon pendant près de deux heures... et ce n'est que le début ! 

20h35. Pour rappel, les arbitres de la rencontre auront le droit d'avoir recours à l'assistance vidéo pour la première fois depuis le début de la compétition. Sur le terrain Jérémie Pignard officiera en tant qu'arbitre central, il sera épaulé par Aurélien Drouet et Laurent Coniglio. 

20h25. Petit point sur la météo qui sera actrice à part entière de cette rencontre. Une pluie fine s'abat en ce moment sur le stade Robert Diochon et ne semble pas près de s'arrêter. Attention pour les gardiens, les ballons vont fuser. On se dirige peut-être vers une rencontre prolifique mais en faveur de qui ? Réponse dans un peu plus de deux heures ! 

20h10. Les Rouennais foulent la pelouse pour l'échauffement. La pression monte, l'ambiance aussi. C'est un grand soir qui attend le FCR ! 

20h05. Côté Valenciennes, la composition est aussi arrivée. 

19h50. La composition est tombée, pas de surprise, on retrouve le héros du dernier match face à Monaco dans les buts rouennais. 

Les enjeux de ce match piège

Voilà 25 ans que le Football Club de Rouen n’avait pas participé à un quart de finale de Coupe de France. Mais attention, rien n’est fait. Valenciennes évolue en Ligue 2.

Certes, les Nordistes sont bons derniers du classement cette année mais restent une équipe expérimentée, qui joue sa saison sur cette qualification. C’est peut-être le match le plus difficile pour le FCR jusqu’à maintenant. Ils sont pour la première fois dans la peau d’un favori ou d'un adversaire égal.

Le match piège par excellence. Si les Rouennais parviennent à se qualifier en demi-finale, ce serait historique. Rendez-vous vous compte, la dernière fois c’était il y a 72 ans, en 1952. Ce soir, les diables rouges ont l’occasion d’écrire une des plus glorieuses pages de l’histoire du club. Début du match, à 21h. 

Un stade Diochon à guichets fermés 

Les Rouennais sont prêts à faire vibrer le Stade Robert Diochon à l'occasion du quart de finale historique de Coupe de France qui les oppose à Valenciennes. Pour rappel, près de 10 000 personnes sont attendues, dont plus de 700 supporters valenciennois qui ont fait le déplacement. 

Un match placé sous haute surveillance suite aux débordements lors des 8e de finale, contre Monaco. Les supporters des diables rouges sont gonflés à bloc et confiants quant à une qualification en demi-finale de leur équipe. "Je crois en mes joueurs, en mon équipe.", nous confie l'un d'eux.